DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Espagne a dépassé la barre des 22 000 morts du coronavirus

euronews_icons_loading
Une équipe médicale de l'hôpital prince des Asturies d'Alcala de Henares, près de Madrid, prodiguant des soins à un patient atteint du Covid-19, le 22 avril 2020.
Une équipe médicale de l'hôpital prince des Asturies d'Alcala de Henares, près de Madrid, prodiguant des soins à un patient atteint du Covid-19, le 22 avril 2020.   -   Tous droits réservés  PIERRE-PHILIPPE MARCOU/AFP
Taille du texte Aa Aa

L'Espagne a dépassé la barre des 22 000 morts du nouveau coronavirus jeudi après une légère hausse du nombre de décès en 24 heures pour le troisième jour consécutif, selon le dernier bilan communiqué ce jeudi par le ministère de la Santé.

Au total, 22.157 personnes ont succombé au Covid-19 dans le pays, le troisième plus endeuillé du monde par la pandémie derrière les Etats-Unis et l'Italie.

En 24 heures, 440 décès ont été notifiés contre 435 mercredi. C'est le troisième jour de léger rebond du nombre de morts quotidien qui était passé lundi sous la barre des 400 pour la première fois depuis quatre semaines.

Le nombre de cas confirmés a progressé de plus de 4.600 en 24 heures et dépasse désormais les 213.000, le deuxième plus élevé du monde derrière les Etats-Unis.

"Nous atteignons les objectifs de décélération et de ralentissement pour cette semaine mais nous restons dans une phase dure de l'épidémie", a souligné le ministre de la Santé Salvador Illa.

Le très strict confinement auquel sont soumis les Espagnols depuis le 14 mars a été prolongé mercredi par les députés jusqu'au 9 mai inclus.

Le chef du gouvernement Pedro Sanchez a indiqué mercredi qu'un déconfinement "lent et progressif" pourrait être envisagé lors de la "deuxième moitié du mois de mai".

"Le confinement ne sera levé que lorsque nous y serons préparés car nous n'allons courir aucun risque", a-t-il insisté.

Ce confinement va être toutefois assoupli à partir de dimanche pour les enfants qui auront le droit de sortir se promener après avoir été enfermés depuis la mi-mars.

Une étude universitaire menée à Madrid révèle que le coronavirus a touché le pays plus tôt que prévu, et aurait emprunté au moins 15 points d'entrée différents.