DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La moitié de la main-d'oeuvre mondiale pourrait perdre ses moyens de subsistance

euronews_icons_loading
 La moitié de la main-d'oeuvre mondiale pourrait perdre ses moyens de subsistance
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Alors que les pertes d'emplois s'intensifient, près de la moitié de la main-d'oeuvre mondiale pourrait perdre ses moyens de subsistance.

L'impact de la pandémie sur les travailleurs est inquiétant, selon Guy Ryder, directeur général de l'Organisation internationale du travail :

"Nous savons que la réduction du temps de travail au niveau mondial atteindra 10,5% au deuxième trimestre de cette année. Cela signifie la perte de l'équivalent de 305 millions d'emplois à temps plein dans le monde".

Sur les 2 milliards de personnes travaillant sans contrat dans le monde, environ 1,6 milliard ont subi "des dommages massifs pour leur survie". Soit parce que leurs lieux de travail ont fermé, soit parce que leur secteur d'activité est victime des mesures de distanciation sociale.

_ "Nous estimons que pour le revenu moyen des travailleurs de l'économie informelle dans le monde entier, la réduction sera de 60%. Il s'agit de personnes qui ne gagnent pas beaucoup d'argent au départ. Les plus vulnérables ont donc désespérément besoin de l'aide de la solidarité internationale simplement pour survivre, voilà l'enjeu"._

Dans les secteurs les plus durement touchés, à savoir le commerce de détail et de gros, l'industrie manufacturière et les services aux entreprises, 436 millions d'entreprises risquent la faillite. Ces entreprises ont elles aussi besoin de soutien, et de l'attention des gouvernements.