EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Une fuite de gaz dans une usine chimique fait des morts et un millier de blessés en Inde

Policemen stand guard as people gather in front of an LG Polymers plant following a gas leak incident in Visakhapatnam on May 7, 2020
Policemen stand guard as people gather in front of an LG Polymers plant following a gas leak incident in Visakhapatnam on May 7, 2020 Tous droits réservés AFP or licensors
Tous droits réservés AFP or licensors
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Une importante fuite de gaz s'est produite tôt ce jeudi matin dans une ville du sud-est de l'Inde. Apparemment due au manque d'entretien dans une usine chimique à cause du confinement, elle a surpris les riverains dans leur sommeil. Il y a des morts et environ mille blessés.

PUBLICITÉ

Le nouveau coronavirus a également des conséquences mortelles indirectes en Inde. Une importante fuite de gaz dans une usine chimique, due au manque d'entretien durant le confinement de cuves contenant des milliers de tonnes de gaz, a provoqué la mort d'au moins six personnes ce jeudi. L'accident a eu lieu à Visakhapatnam, une ville située dans l'État d'Andhra Pradesh, sur la côte au sud-est du pays. Et le bilan des victimes n'est que provisoire car plus d'un millier de personnes qui vivaient autour du site industriel ont été transportées dans différents hôpitaux publics ou cliniques privées, certaines se trouvent dans un état grave.

Le coordinateur des hôpitaux du district, le docteur B K Naik, a indiqué sur place que la fuite a eu lieu très tôt le matin. "Il y a des gens dormant dans leur maison qui sont inconscients", a-t-il expliqué. "Les autorités fouillent les maisons. Nous travaillons à amener les gens à l'hôpital".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Inde : au moins 116 morts dans une bousculade lors d'un rassemblement religieux

Le vice-président du Malawi inhumé dans son village natal

Trois touristes disparus sont retrouvés morts en une semaine sur des îles grecques