DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : Cannes sans Festival cette année, mais des alternatives sont-elles envisagées ?

euronews_icons_loading
Coronavirus : Cannes sans Festival cette année, mais des alternatives sont-elles envisagées ?
Tous droits réservés  VALERY HACHE/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Le Festival de Cannes aurait dû débuter ce mardi, mais il n'en est rien. Pas de tapis rouge ni de parterre de stars cette année. Un coup dur pour l'industrie du cinéma. Mais les organisateurs planchent sur des alternatives.

C'est la scène qui aurait dû se dérouler depuis mardi : un parterre de stars foulant le tapis rouge du Festival de Cannes, devant les photographes du monde entier. Mais cette année, le scénario a connu un rebondissement imprévu. A cause de la crise du coronavirus, les marches restent vide.

A la place, un panneau géant avec quelques mots pour remercier les soignants. La 73ème édition du Festival, qui devait se dérouler jusqu'au 23 mai, a été, comme beaucoup d'autres événements et festivals, annulée. Un coup dur pour l'industrie du cinéma.

"C'est normalement une énorme rampe de lancement pour ce qui sera tous les plus grands films de cette année", souligne Kaleem Aftab, critique cinéma à Londres. "Et là actuellement, nous ne savons pas quels seront les plus grands films cette année, nous n'avons pas eu ce sceau d'approbation de Cannes qui est si important."

Impact financier

Concernant le coût de l'annulation du festival physique, son président Pierre Lescure estime que le manque à gagner "pourrait se situer entre 5 et 10 millions" d'euros. Mais il souligne que "la façon dont le festival a structuré ses finances et sa trésorerie en instaurant un fonds de dotation le met à l'abri". Ce fonds "est doté d'environ 20 millions d'euros", poursuit-il en estimant que "le festival ne sera jamais une machine commerciale".

Un impact financier important, aussi, pour les nombreux prestataires qui travaillent habituellement pendant le Festival. "Pour nous, c'est vraiment une très très grosse perte. Le Festival de Cannes représente pas mal de revenus annuels, c'est donc très handicapant", se désole Pierre Dambrine, constructeur de stands.

Quelles alternatives ?

Pas de festival cette année, mais le Festival espère conserver le réalisateur américain Spike Lee, qui devait présider l'édition de cette année. "Spike Lee est extra. Il nous a fait savoir (...) qu'il était partant pour être président du jury en 2021", a indiqué Pierre Lescure, président du Festival, au Figaro.

Et l'organisation du Festival a indiqué "étudier l'ensemble des opportunités permettant d'accompagner l'année cinéma en faisant exister les films de Cannes 2020 d'une manière ou d'une autre". Les organisateurs réfléchissent notamment à une forme alternative comme une sélection "Cannes 2020", sans jury ni palmarès, et une possible collaboration avec la Mostra de Venise. Un autre regard sur le cinéma.