DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Allemagne, une solution insolite pour garder ses distances pendant le déconfinement

En Allemagne, une solution insolite pour garder ses distances pendant le déconfinement
Tous droits réservés  Café Rothe Schwerin - owner Jacqueline Rothe
Taille du texte Aa Aa

Un café du nord-est de l'Allemagne a fait preuve de créativité après sa réouverture, pour suggérer à ses clients de maintenir une distance suffisante entre eux et ainsi réduire les risques de contamination au Covid-19.

Le Café Rothe, situé à Schwerin dans le Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, a mis en ligne une photo sur Facebook lors de sa réouverture, une fois les restrictions du confinement levées. On y voit les clients assis, avec des chapeaux sur lesquels sont fixées des frites en mousse, traditionnellement utilisées dans les piscines.

Ces frites mesurant 1,5 mètre de long, elles permettent de maintenir les autres porteurs de chapeaux à bonne distance.

Lors d'une interview accordée à Euronews, la propriétaire de l'établissement, Jacqueline Rothe, a expliqué que le café avait rouvert le week-end du 9 et 10 mai après avoir été fermé pendant six semaines.

Heute mal so ,, Abstandsnachvermessung“

Publiée par Cafe & Konditorei Rothe sur Samedi 9 mai 2020

C'est une équipe de la chaîne de télévision allemande RTL qui, voulant filmer la réouverture du café, a apporté ces chapeaux avec elle.

"Ils nous ont apporté des chapeaux énormes et c'était super cool. L'initiative était tellement géniale - maintenir une distance physique est si important", a déclaré la propriétaire du café à Euronews.

Elle a trouvé le concept amusant, "surtout après des moments qui n'étaient pas drôles du tout". Une fois la photo postée sur Facebook, elle est devenue rapidement virale. Avec plus de 2 800 partages, elle a fait le tour du monde.

Le café, qui fait aussi salon de thé et patisserie, a dû introduire d'autres mesures strictes pour la réouverture. Mme Rothe explique par exemple que les menus sont jetables et qu'il n'y a plus de fleurs ni de bougies sur les tables.

"L'atmosphère n'est plus la même," note la propriétaire, c'est devenu "stérile".

L'Allemagne a commencé à assouplir les restrictions à la fin du mois d'avril. Le pays a eu plus de 170 000 cas confirmés de coronavirus et près de 8 000 décès à ce jour.