EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Coronavirus : voici les mesures sanitaires drastiques pour entrer à Hong Kong

Coronavirus : voici les mesures sanitaires drastiques pour entrer à Hong Kong
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Laurel Chor, Marie Jamet & Vincent Coste
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Hong Kong, une quatorzaine obligatoire a été mise en place pour tous les arrivants. La violer est passible de d'une amende de 3 000 euros et 6 mois de prison.

PUBLICITÉ

Laurel Chor est journaliste et photographe. Elle vit à Hong Kong. Après avoir passé plus de deux mois en Europe, elle raconte toutes les procédures auxquelles elle a dû se soumettre, au nom de la lutte contre le nouveau coronavirus, lors de son retour dans l'ancienne colonie britannique.

Comme tous les passagers arrivant à l'aéroport de Hong Kong, elle a été emmenée dans un centre de conférence tout proche afin de procéder à un auto-test au Covid-19. Les autorités sanitaires l'ont également équipée d'un bracelet électronique relié à une application de traçage.

Arrivée le matin, elle a pu rentrer chez elle en fin d'après-midi après que son test est revenu négatif. S'il avait été positif, elle aurait été transférée directement à l'hôpital. Une fois chez elle, elle est soumise à une quatorzaine stricte avec prise de température deux fois par jour à inscrire sur un relevé qui lui a été remis.

Violer cette quarantaine est passible d'une amende de 3 000 euros et 6 mois de prison. A l'issue de cet isolement, la photographe sera à nouveau testée avant d'être autorisée, ou non, à sortir de chez elle.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sous l'égide de Pékin, les factions palestiniennes signent un accord politique d'unité nationale

La Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints

OTAN : la Chine est un soutien décisif à la guerre de la Russie contre l'Ukraine