DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

SpaceX a changé la donne : la NASA ne volera plus sur Soyouz

euronews_icons_loading
SpaceX a changé la donne : la NASA ne volera plus sur Soyouz
Tous droits réservés  Bill Ingalls/(NASA/Bill Ingalls) For copyright and restrictions refer to - http://www.nasa.gov/multimedia/guidelines/index.html
Taille du texte Aa Aa

SpaceX, une aubaine pour la Nasa : depuis que la navette spatiale américaine a cessé de voler en 2011, c'est auprès de l'agence russe Roscosmos que la NASA a dû acheter des places dans sa capsule Soyouz. Et ces neuf dernières années, les fusée russes ont été le seul moyen de transport pour l'ISS.

Une place dans une capsule Soyouz coûte entre 80 et 90 millions de dollars, soit pour la Nasa une facture totale d'un milliard de dollars entre 2017 et 2019.

A titre de comparaison, le budget de la NASA pour 2020 est de 22,6 milliards de dollars tandis que celui de Roscosmos équivaut à moins de deux milliards de dollars

Vadim Lukashevich, expert en aviation, le reconnaît. L'arrivée de SpaceX a complètement modifié la donne économique de la conquête spatiale : "Elon Musk et l'industrie spatiale américaine sont devenus très gênants pour la Russie . S'ils n'existaient pas, nous nous serions vantés d'être la patrie de la conquête spatiale. Mais maintenant, il est absolument clair que les États-Unis sont loin devant de nous."

En avril dernier, le patron de Roscomos a expliqué au président Vladimir Poutine que l'agence spatiale russe devait réduire ses tarifs pour rester compétitif sur le marché international.

Dimitry Rogozin, chef de l'agence spatiale russe Roscosmos : "Pour accroître notre présence sur les marchés mondiaux, nous nous efforçons de réduire les prix de nos services de lancement spatial de plus de 30%. Cette proposition de formation des prix est essentiellement notre réponse à la dévaluation des tarifs par les entreprises américaines financées par le Budget américain."

L'administrateur de la NASA, Jim Bridenstine, espère que la NASA et la Russie échangeront des sièges sur leurs vols au lieu de les payer : "Quand nous pensons à la Station spatiale internationale si nous voulons maintenir un complément d'astronautes russes et américains à bord, nous devons être prêts à lancer des cosmonautes russes sur un équipage commercial et ils doivent être prêts à lancer des astronautes américains sur le Soyouz."

La Nasa a payé plus de trois milliards de dollars pour que SpaceX conçoive, construise, teste et opère sa capsule, réutilisable, pour six futurs allers-retours spatiaux. De l'argent qui, en tous cas, restera aux Etats-Unis.