DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Le judo apprend la sincérité envers soi-même et envers les autres"

euronews_icons_loading
euronews
euronews
Taille du texte Aa Aa

Dans un contexte de pandémie mondiale de coronavirus, les grands champions de judo se retrouvent privés de compétitions. Leur Fédération internationale les invite à communiquer sur leur sport et les valeurs qu'il véhicule comme le courage, le respect et ici la sincérité.

Sagi Muki : "Il faut se connaître pour s'améliorer"

L'an dernier à Tokyo, Sagi Muki est devenu le premier judoka israélien à remporter un titre de champion du monde. Quelques mois plus tôt, il avait décroché le Grand Prix de Tel Aviv et le Grand Slam d'Ekaterinburg. Cinquième aux Jeux olympiques de Rio, ce champion qui évolue dans la catégorie des moins de 81 kg est un expert de la technique Sode-tsuri-komi-goshi.

"Tous les jours, le judo nous aide à apprendre quelque chose sur nous-mêmes, sur nos capacités, sur qui nous sommes," assure le champion.

"Pour atteindre le plus haut niveau, il faut être sincère envers soi-même, envers les autres, se connaître pour pouvoir s'améliorer avec l'aide de tout notre entourage," insiste-t-il.

Soumiya Iraoui : "Grâce à ces valeurs, j'ai pu faire face à de nombreux moments difficiles"

Judokate marocaine, Soumiya Iraoui a remporté la médaille d'argent lors de trois rendez-vous internationaux récents : à l'Open européen de Rome en 2018, ainsi qu'aux Championnats africains au Cap et aux Jeux africains à Rabat l'an dernier. Née à Salé près de Rabat, Soumiya Iraoui a quatre sœurs et un frère. Elle aime la littérature et a débuté le judo à l'âge de 14 ans.

"La sincérité, c'est important : on doit être honnête avec soi-même pour progresser, il ne faut pas se mentir et en même temps, il faut être honnête avec les autres," assure la jeune femme.

"Grâce à ces valeurs et à ces principes que j'ai appris dans le judo, j'ai été capable de faire face à de nombreux moments difficiles que j'ai traversés dans ma vie," confie-t-elle.

Axel Clerget : "Le judo a construit ma vie"

Double médaillé mondial des moins de 90 kg à Bakou en 2018 et à Tokyo en 2019, le Français Axel Clerget a décroché le bronze au grand Slam de Paris 2020. Il a remporté l'argent aux championnats d'Europe à Varsovie en 2017. Il s'est imposé l'an dernier dans le Grand Prix de Tel Aviv et a fini deuxième des Grands Slams d'Abu Dhabi et de Tokyo en 2016.

"Le judo m'a beaucoup changé et beaucoup apporté : il a construit toute ma vie," assure Axel Clerget.

"J'ai pu rencontrer ma femme grâce au judo, toute ma famille fait du judo," fait-il remarquer.

"J'ai pu découvrir le monde entier, des cultures différentes grâce au judo et surtout, il a changé de nombreux traits de caractère chez moi," estime le champion.

"La sincérité est très importante : surtout en amitié et au sein de son couple, c'est très important de dire ce qu'on pense," conclut-il.