DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

États-Unis : manifestations après la mort d'un homme noir tué par un policier à Atlanta

euronews_icons_loading
États-Unis : manifestations après la mort d'un homme noir tué par un policier à Atlanta
Tous droits réservés  Brynn Anderson/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Les manifestations se sont poursuivies ce dimanche aux Etats-Unis après la mort d'un homme noir pendant son interpellation vendredi soir à Atlanta, dans l'État de Géorgie.

Rayshard Brooks, 27 ans, a été découvert par des agents de police endormi au volant de sa voiture sur le parking d'un restaurant. Après avoir échoué à un test de sobriété, l'homme s'est emparé du pistolet taser d'un policier et a tenté de s'enfuir. Il a été abattu quelques instants plus tard.

Alors que le Bureau d'enquête de l'Etat de Géorgie (GBI) affirme que M. Brooks "s'est retourné et a pointé le Taser vers l'agent qui a utilisé son arme", les images montrent que le suspect a le dos tourné au policier quand il est blessé par balles.

Le drame a provoqué la démission de la cheffe de la police d'Atlanta et a ravivé l'indignation qui secoue les Etats-Unis, depuis la mort de George Floyd, à Minneapolis le 25 mai dernier.

Le policier qui a tiré, Garrett Rolfe, a été renvoyé de la police d'Atlanta et le second agent impliqué a été affecté à des tâches administratives, a rapporté la chaîne de télévision ABC News.

Un avocat agissant au nom de la famille de la victime, Chris Stewart, a condamné cet usage disproportionné de la force. "En Géorgie, un Taser n'est pas une arme mortelle (...) Il y avait d'autres options que de lui tirer dans le dos", a-t-il déclaré à des journalistes.

C'est le 48ème cas de fusillade impliquant un policier sur lequel le GBI enquête depuis le début de l'année, selon le quotidien local Atlanta Journal-Constitution. Quinze de ces fusillades ont été mortelles.