DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’UE opposée à toute annexion en Cisjordanie

euronews_icons_loading
Des Palestiniens manifestent en Cisjordanie contre le plan d'annexion israélien le 1er juillet 2020
Des Palestiniens manifestent en Cisjordanie contre le plan d'annexion israélien le 1er juillet 2020   -   Tous droits réservés  Majdi Mohammed, AP Photo
Taille du texte Aa Aa

La communauté internationale a les yeux rivés sur Israël. C'est à partir de mercredi que le Premier ministre israélien peut se prononcer sur la mise en oeuvre du plan du président américain pour le Proche Orient.

Ce texte prévoit l'annexion de colonies et de la vallée du Jourdain en Cisjordanie. L'Union européenne estime qu'une telle mesure aurait un effet négatif pour la stabilité de la région et éloignerait une solution à deux Etats. L’ambassadeur de Palestine auprès de l'UE salue ce positionnement mais demande aux 27 d’adopter " d'autres démarches et (d’) agir en appliquant d'autres étapes", si le gouvernement israélien devait appliquer cette annexion.

Les inquiétudes viennent d'un large champ politique. Dans une lettre publiée mercredi 1 000 parlementaires européens s'opposent au plan d'annexion d'une partie de la Cisjordanie. L’Union a des moyens politiques et économiques pour faire pression. "L'Europe est le premier partenaire commercial d'Israël. Cette position économique n'est pas vraiment exploitée en tant que levier politique. L'Europe doit utiliser sa force commerciale et la puissance de son marché pour concrétiser aussi une action politique d'envergure", insiste le député belge Malik Ben Achour.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou, justifie la possibilité d'annexer ces territoires afin d'assurer la sécurité d'Israël. "Aucun Israélien n'acceptera de voir la vallée stratégique du Jourdain passer entre les mains d'un adversaire potentiel", explique Dan Diker, chercheur au Jerusalem Center for Public Affairs.

Pour l'UE et les pays arabes une telle annexion serait une violation du droit international. Ils ajoutent que cette voie saperait la création d'un Etat palestinien stable aux côtés d'Israël. Le chef de la diplomatie européenne appelle les Etats-Unis à se joindre aux efforts internationaux pour relancer les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens.