DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Abus sexuels : la complice de Jeffrey Epstein arrêtée, accusée de recruter des mineures

euronews_icons_loading
Abus sexuels : la complice de Jeffrey Epstein arrêtée,  accusée de recruter des mineures
Tous droits réservés  John Minchillo/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Elle était à la fois la petite amie et la collaboratrice de Jeffrey Epstein, ce puissant homme d'affaire américain accusé de crimes sexuels sur mineures. Ghislaine Maxwell a été arrêtée dans sa maison du New Hampshire, aux Etats-Unis. Egalement fille du magnat de la presse Robert Maxwell, Ghislaine est accusée d'avoir recruté des jeunes filles pour Jeffrey Epstein.

"Ghislaine Maxwell avait une relation personnelle et professionnelle avec Jeffrey Epstein. Ghislaine Maxwell était l'un de ses plus proches associés et l'a aidé à exploiter des filles qui avaient même 14 ans seulement. Ghislaine Maxwell a joué un rôle crucial pour identifier et recruter les victimes mineures pour qu'elles soient abusées, et parfois elle a participé aux abus elle-même" a déclaré la procureure Audrey Strauss.

Sous prétexte de massages, peut-être des centaines de filles violées

Les viols ont eu lieu dans plusieurs propriétés du businessman, comme celle de Palm Beach. L'arrestation de Maxwell, 58 ans, est un tournant dans cette affaire sordide qui pourrait impliquer des centaines de victimes présumées, des adolescentes vulnérables recrutées pour faire des massages à Epstein, contre un peu d'argent. Mais les massages se transformaient rapidement en rapports sexuels. Ghislaine Maxwell avait disparu depuis plusieurs mois, après que Jeffrey Epstein s'est pendu en prison en août 2019, à l'âge de 66 ans.

"Après avoir développé une relation avec les victimes, Maxwell essayait de normaliser l'abus sexuel avec la victime mineure. Par exemple, elle discutait de questions sexuelles et se déshabillait devant elle, ou participait aux actes sexuels entre la victime et Epstein." a rapporté Audrey Strauss.

L'affaire pourrait faire tomber des têtes... couronnées

Les enquêteurs new-yorkais chargés de ce scandale de trafic de mineures espèrent aussi interroger le prince Andrew. Le deuxième fils de la reine d'Angleterre, ami de Jeffrey Epstein, est soupçonné d'avoir eu une relation avec une fille de 17 ans, ce qu'il nie, malgré une photo compromettante.

"Nous serions ravis que le prince Andrew vienne nous parler, nous aimerions pouvoir profiter de ses déclarations". a indiqué Audrey Strauss.

Jeffrey Epstein avait déjà échappé à la justice. Accusé plus de dix ans auparavant en Floride de recourir aux services de dizaines de prostituées mineures, M. Epstein avait passé un accord controversé avec le procureur fédéral chargé de l'affaire et avait été condamné uniquement pour des faits mineurs. La justice française a elle aussi ouvert une enquête fin août 2019, après avoir été alerté sur de potentielles victimes françaises du sinistre duo.