DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Allemagne, 30 000 personnes soupçonnées de pédophilie

En Allemagne, 30 000 personnes soupçonnées de pédophilie
Taille du texte Aa Aa

L'Allemagne veut faire le ménage dans les réseaux pédophiles sur internet : elle enquête sur 30 000 personnes suspectées d'être liées à un vaste réseau d'abus d'enfants, en plein débat sur un durcissement des peines.

"La maltraitance des enfants en ligne est plus répandue que nous ne le pensions auparavant", s'est alarmé lors d'une conférence de presse Peter Biesenbach, ministre de la Justice de la région de Rhénanie du Nord-Westphalie, dans l'ouest du pays, où le scandale a éclaté à l'automne dernier.

L'enquête sur ces cas de maltraitance, abus et diffusion des méfaits sur des enfants filmés pendant des années ont débuté en octobre avec l'arrestation d'un homme âgé de 42 ans à Bergisch Gladbach, près de Cologne.

Les enquêteurs ont découvert un réseau pédophile bien plus important qu'ils l'avaient anticipé.

La police régionale anti-cybercriminalité "enquête sur 30 000 suspects" sur internet au total qui n'ont pas encore été identifiés, selon M. Biesenbach.

Fin d'anonymat

Jusqu'à présent, au moins 40 victimes ont été recensées dans ce qui s'apparente à l'un des plus gros scandales de pédophilie en Allemagne.

Les enquêteurs ont été alertés par des policiers canadiens ayant découvert des contenus pédopornographiques en provenance de cette région.

C'est alors qu'a été arrêté l'homme de 42 ans, dont le procès doit commencer en août. Les enquêteurs ont retrouvé dans son appartement d'immenses quantités de matériel pédopornographique.

Dans la foulée, ils ont aussi mis au jour l'existence de divers groupes de discussion comptant plusieurs milliers de participants. Ces destinataires de "chats" sont à présent dans le collimateur de la justice allemande.

"Nous voulons sortir de l'anonymat de l'internet les auteurs qui abusent des enfants et ceux qui les soutiennent, a déclaré M. Biesenbach. Les auteurs qui communiquent dans les forums considèrent la maltraitance des enfants comme "normale" et trouvent un grand nombre de personnes partageant les mêmes idées. Les seuils d'inhibition baissent. Et c'est ce qui caractérise cette situation sur le plan pénal", a-t-il prévenu.

Peines plus lourdes

Après plusieurs affaires récentes de pédophilie qui ont choqué le pays, les autorités se veulent désormais plus intransigeantes.

Le fait que "de plus en plus de cas d'abus soient révélés" en Rhénanie du Nord-Westphalie a beaucoup à voir avec le fait que les capacités d'investigation dans la région ont été augmentées, affirme Michael Maatz, vice-président d'un syndicat policier.

"Nous devons donc nous attendre à ce que dans les mois à venir, d'autres réseaux de pédophiles soient exposés", a-t-il prévenu.

Les révélations début juin sur un nouveau suspect dans la disparition il y a 13 ans au Portugal de la petite Britannique Maddie McCann, un Allemand en détention dans une autre affaire, ont encore intensifié le débat.

Désormais plusieurs responsables politiques réclament une peine plancher d'un an minimum de détention pour tous les crimes et délits liés à la pédophilie. Cela n'est pas le cas actuellement pour le seul visionnage de matériel vidéo pédophile sur internet.

"La maltraitance des enfants ne peut pas être punie comme le vol à l'étalage", a estimé le ministre de l'intérieur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Herbert Reul.