DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une centaine d'artistes investissent la nature autour d'Annecy

euronews_icons_loading
Une centaine d'artistes investissent la nature autour d'Annecy
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

C'est une invitation à prendre de la hauteur...

A quelques kilomètres d'Annecy, une centaine d'artistes, acrobates, musiciens, danseurs ont investi la station de ski du Semnoz pour faire vivre un festival qui d'habitude se déroule dans les rues de la ville savoyarde.

Mais cette année, Covid-19 oblige, les organisateurs d'Annecy Paysages ont du faire preuve d'inventivité, pour une manifestation qui rassemblait traditionnellement des milliers de personnes.

"On a imaginé la faire ici sur le haut du Semnoz et on va étendre cette Grande Balade sur 4 kilomètres qui sont les pistes de ski de fond et on a invité 100 artistes, musiciens, chorégraphes, circassiens à jalonner le parcours du public qui va durer cinq heures."
Salvador Garcia, directeur de Bonlieu/Scène nationale

Cinq heures de balade donc au programme avec, sur le chemin, des musiciens et des danseurs qui réalisent des performances, entre 1400 et 1700m d'altitude... et avec pour fil conducteur, le questionnement de l'urbain et de la nature...

"Je me suis promené, j’ai vu ce lieux et j’ai trouvé ça formidable, comme un théâtre en pleine nature. Voilà et c’est une reprise après ce confinement qui a été très très douloureux pour nous, surtout les danseurs parce qu’on a vraiment des contacts, et sans contacts on ne peut pas vivre, donc vive le contact !"
Jean-Claude Gallota, chorégraphe

La Grande balade est gratuite mais les spectateurs peuvent faire des dons pour les artistes qui participent à cette performance... grandeur nature

Plusieurs célèbres chorégraphes tels Yoann Bourgeois, Jean-Claude Gallota ou Philippe Decouflé ont accepté l'invitation des organisateurs. Le public pourra également assister aux performances du danseur François Chaignaud, de la funambule Johanne Humblet et de la plasticienne Fanny de Chaillé.

Le premier artiste dont le visiteur croisera le chemin est le highliner Nathan Paulin, qui a noué une collaboration avec le chorégraphe Rachid Ouramdane pour associer à son numéro d'équilibriste une "immersion auditive", lors de laquelle il confie son ressenti sur la slackline.

Le parcours, long de deux heures et que les 10.000 spectateurs attendus effectueront par groupe de dix sur des pentes en légère descente, s'achèvera aux côtés des huit danseurs dirigés par le chorégraphe Philippe Decouflé, qui interpréteront - dans leurs costumes tricotés - une chorégraphie "classique" sur des airs de Vivaldi.

"Ce sera notre première fois devant un public depuis des mois. C'est un réel plaisir de retrouver notre métier et, pour les danseurs, le contact qui en est l'essence même", se réjouit Philippe Decouflé