DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Lituanie lance sa cryptomonnaie

euronews_icons_loading
La Lituanie lance sa cryptomonnaie
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

La Lituanie a officiellement émis ce jeudi les premières unités de sa nouvelle cryptomonnaie, le LBCOIN. Jamais une banque centrale n'avait franchi le pas.

L'Histoire du commerce et des paiements a évolué au fil des âges. Du troc aux pièces de monnaie dès le VIIe siècle avant Jésus Christ en Grèce, jusqu'aux billets de banque 2 000 ans plus tard en Suède, les modes de paiements n'ont cessé de changer. Le pays a récemment fait figure de pionnier en lançant une étude sur une éventuelle e-couronne.

Mais c'est la Lituanie qui vient de poser sa pierre à l'édifice en lançant sa propre cryptomonnaie "de collection". C'est la première fois au monde monde qu'une banque centrale en est l’émettrice. Son nom : le LBCOIN.

Une pièce de collection numérique

"Il s'agit avant tout d'une pièce numismatique qui commémore les 100 ans de l'indépendance de la Lituanie, et nous avons pensé qu'en nous lançant dans ce nouveau siècle, peut-être devrions-nous essayer de faire le lien entre le monde physique et le monde numérique", explique Marius Jurgilas, membre du Conseil de la Banque centrale de Lituanie.

Ce LBCOIN est ainsi une pièce numérique et un objet physique à destination des collectionneurs. Il n'existera que 4 000 de ces pièces de collections - ce qui en fait grimper la valeur - qui ne pourront être obtenues seulement après l'achat de pièce numériques.

_"La valeur d'un LBCOIN sous sa forme physique est de 19,18 euros. Cela renvoie à l'année 1918, celle de la signature de l'indépendance de la Lituanie. Les pièces que les gens pourront collectionner sont les jetons qui représentent les signataires de l' indépendance. Si vous accumulez au format numérique un président, un prêtre et un scientifique dans une combinaison donnée, vous pourrez acheter une pièce physiqu_e".

Les premières pièces digitales ont été officiellement émises ce jeudi. Leur nombre sera restreint pendant plusieurs jours mais leur commerce sera illimité ensuite.

"Jusqu'ici, la technologie blockchain à destination des collectionneurs se limitait aux sports et aux jeux. Nouvelle preuve que les règles ont changé en numismatique", conclut notre reporter à Vilnius Liutauras Strimaitis.