EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La pression migratoire s'accentue sur l'île italienne de Lampedusa

La pression migratoire s'accentue sur l'île italienne de Lampedusa
Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon les chiffres du gouvernement italien, près de la moitié des 11 191 migrants qui sont arrivés en Italie cette année, jusqu'au 24 juillet, sont partis de Tunisie.

PUBLICITÉ

La pression migratoire continue de s'accentuer sur l'île italienne de Lampedusa. Le nombre d'arrivées de migrants augmente et les centres d'accueil sont surpeuplés.

Plus globalement, selon le Haut Commissariat de l'ONU aux réfugiés, plus de 2 000 migrants sont arrivés rien que la semaine dernière, soit plus du double de la semaine précédente.

Selon les chiffres du gouvernement italien, près de la moitié des 11 191 migrants qui sont arrivés en Italie cette année, jusqu'au 24 juillet, sont partis de Tunisie, un pays qui fait face à une crise économique renforcée par la pandémie de coronavirus et à une instabilité politique.

Une situation qui continue d'alimenter le débat politique en Italie. L'extrême droite accuse la coalition gouvernementale de laisser maintenant les migrants aller et venir à leur guise, en période de sortie de confinement. Une majorité divisée avec, d'un côté, le M5S, souvent plus proche des positions de la Ligue, et de l'autre, le Parti démocrate.

Ces derniers jours, plusieurs cas d'évasion de migrants de leurs centres d'accueil ont également fait craindre aux habitants des environs un non respect de la quarantaine et une propagation du coronavirus.

Le ministère de l'Intérieur a indiqué mercredi que l'armée allait assurer la garde des centres d'accueil et que deux navires de 600 places chacun seraient bientôt disponibles pour les migrants en quarantaine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Futuro e' Ora", un nouveau parti politique en Italie, fondé par et pour des immigrés bien implantés

En Italie, les migrants tunisiens sont menacés d'expulsion

Sécheresse, canicule, désertification : la Sicile en première ligne face au réchauffement climatique