DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : un premier vaccin russe ?

euronews_icons_loading
Covid-19 : un premier vaccin russe ?
Tous droits réservés  Πρόεδρος Ρωσίας
Taille du texte Aa Aa

Il s’appelle « Sputnik V », du nom du premier satellite envoyé dans l’espace, par les Soviétiques.

Vladimir Poutine a annoncé ce mardi que son pays a développé le premier vaccin « efficace » contre le COVID-19. Un vaccin qui aurait été testé sur la propre fille du président russe :

"Ma fille a été vaccinée, elle a participé à l'expérience. Après la première injection, elle a d’abord eu une température de 38 degrés, puis le lendemain un peu plus de 37, et c'est tout. Après la deuxième injection, la température de son corps a également augmenté un peu, mais elle s'est vite calmée. Ma fille se sent bien maintenant et son taux d’anticorps est élevé", a déclaré le résident du Kremlin.

D’autres pays développent à leur tour un vaccin contre le nouveau coronavirus. Mais les scientifiques appellent chaque participant à respecter le protocole, avant une homologation définitive :

"Tant que nous n'aurons pas les résultats de ce que nous appelons des essais cliniques randomisés en double aveugle, nous ne pourrons pas être sûrs de la sécurité et de l’efficacité du vaccin, ce qui est une chose extrêmement importante. Si nous fournissons un vaccin qui n'est pas efficace, cela pourrait augmenter le nombre de cas parce que les personnes ayant reçu une injection pourraient croire qu'elles sont en sécurité", estime Gkikas Magiorkinis, professeur adjoint d'hygiène et d'épidémiologie à l'université d'Athènes.

Au total, selon l’Organisation mondiale de la Santé, 26 préparations sont au stade des essais cliniques. Le « Sputnik V » entre dès mercredi en troisième phase de son développement, avant une production industrielle prévue en septembre.