DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Face à la crise du Covid-19, de nombreux Espagnols vendent leur or

euronews_icons_loading
Face à la crise du Covid-19, de nombreux Espagnols vendent leur or
Tous droits réservés  GABRIEL BOUYS/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Face à la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus, des milliers d'Espagnols en manque d'argent décident de vendre leur or.

À Madrid, Cristian Pérez dirige une entreprise familiale de fabrication de composants pour ascenseurs. Face à la baisse des commandes consécutive au confinement, le jeune patron a décidé de maintenir son activité pour ne pas avoir à licencier, en adaptant sa production pour aider les hôpitaux en difficulté.

"Nous avons essentiellement produit des supports de respirateurs que nous avons pu fournir rapidement" explique-t-il, précisant avoir fait cela "presque gratuitement."

Après quatre mois d'immobilisme et d'incertitude économique, Cristian a décidé de vendre de l'or et des bijoux qui sont dans sa famille depuis plusieurs années pour "injecter des liquidités dans l'entreprise et couvrir les dépenses".

"Vous avez un peu l'impression de trahir votre mère, votre grand-mère, qui vous les ont transmis, mais bon, ils comprennent" déplore-t-il.

Le commerce des prêteurs sur gages et des négociants en or à Madrid est en plein essor. Avec 3 millions de chômeurs et des milliers de petites entreprises qui ont dû mettre la clé sous la porte, de nombreux Espagnols cherchent à trouver rapidement de l'argent. Dans la capitale la demande a augmenté de 70% pour ce secteur.

"Nous avons reçu des appels de gens qui pleuraient, en demandant de l'aide, parce qu'ils avaient besoin d'argent, au point de nous demander de venir chez eux pour réaliser un devis" confie Cristina Julián Palacios, directrice marketing de 4Dreams, une entreprise spécialisée dans l'évaluation et l'achat d'or.

"Mais nous avons aussi des clients appartenant à la classe moyenne élevée, qui veulent se débarrasser de ces bijoux parce qu'ils sont démodés ou qu'ils ne les utilisent plus".

Jusqu'à 30% des Espagnols comptent désormais sur une aide ou une pension pour gagner leur vie. Le pays va recevoir environ 140 milliards d'euros du Fonds européen de relance pour maintenir la protection sociale à flot. Mais l'apparition de nouveaux foyers de contamination laisse penser que la crise est loin d'être terminée.

Alors que le PIB espagnol a plongé de 18% au deuxième trimestre de 2020, le Premier ministre Pedro Sanchez a averti que les prochaines mois serons difficiles, et qu'un redressement complet ne sera pas envisageable avant 2023.