DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Ligue des champions : le PSG prépare sa demi-finale contre Leipzig

Thomas Tuchel et Kylian Mbappé, le 12 août après la qualification du PSG contre Bergame, à Lisbonne, Portugal
Thomas Tuchel et Kylian Mbappé, le 12 août après la qualification du PSG contre Bergame, à Lisbonne, Portugal   -   Tous droits réservés  David Ramos/Getty Images
Taille du texte Aa Aa

L'un a manqué contre Bergame à cause d'une suspension, l'autre a sauvé la mise du PSG grâce à une récupération supersonique : Angel Di Maria et Kylian Mbappé, incontournables dans l'attaque parisienne, postulent pour être titulaires en demi-finale de Ligue des champions contre Leipzig, mardi (21h00).

Avec Mbappé et Di Maria, l'entraîneur parisien Thomas Tuchel dispose enfin de son arsenal offensif au grand complet pour concocter la formule de son choix autour du maître à jouer Neymar, étincelant mercredi dernier malgré ses nombreuses occasions manquées.

"Cette saison, on a joué avec différents joueurs dans différents systèmes: avec trois défenseurs centraux en 3-4-3, en 4-4-2, en 4-3-3... On a beaucoup de possibilités, c'est fantastique car c'est difficile pour l'autre équipe de préparer le match contre nous", s'est félicité le milieu parisien Ander Herrera, samedi devant la presse.

Mbappé, des ailes sous les pieds

Pas besoin de boisson énergétique pour se remettre aussi vite sur pied avec un tel capital génétique: annoncé absent pour "trois semaines environ" après son entorse à la cheville le 24 juillet dernier, Mbappé (21 ans) est revenu juste à temps pour le grand rendez-vous de la fin de saison.

Entré en jeu lors de la dernière demi-heure contre Bergame alors que son équipe était menée au score, "KM" a offert une passe décisive parfaite à Eric-Maxim Choupo Moting pour le but de la victoire dans le temps additionnel (90e+3).

"Tu m'parles pas de douleurs! Un grand merci au staff médical de m'avoir remis sur pied", a-t-il plaisanté sur Twitter, juste après la rencontre.

Avec six jours supplémentaires de récupération pour retrouver toutes "ses capacités" dixit Tuchel, le champion du monde français va "bien" comme il l'a confié samedi sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux du club parisien.

Une excellente nouvelle pour le PSG tant son tandem avec Neymar constitue l'arme principale de l'équipe. "C'est le meilleur duo du monde", estime même leur coéquipier Ander Herrera.

Di Maria, la connaissance du terrain

Nouveau retour à l'Estadio da Luz, le lieu de tant de succès. A Benfica, Di Maria (32 ans) a émerveillé les supporters lisboètes à domicile pendant trois saisons (2010-2013) dans l'enceinte qui accueillera la demi-finale du PSG.

Avec le Real Madrid, c'est sur ce même terrain qu'il a décroché sa seule Ligue des champions en 2014, la fameuse "Decima" des Madrilènes, au terme d'une soirée renversante contre l'Atlético Madrid (4-1, a.p.), où il a été l'homme du match.

Depuis sa quête de trophées majeurs est devenue une série de désillusions, des finales perdues avec la sélection argentine, en Coupe du monde (2014) ou en Copa America (2015, 2016), aux campagnes européennes maudites du PSG depuis son arrivée en 2016.

De la "remontada" du FC Barcelone de 2017 au "come-back" de Manchester United en 2019, "El Fideo" avait à chaque fois brillé au match aller avant de disparaître au retour, à l'instar de nombreux de ses coéquipiers.

Sur un match sec à huis clos contre Leipzig, le gaucher à la technique soyeuse a l'occasion de confirmer que l'antre du Benfica est définitivement son jardin préféré.

"C'est un joueur très décisif, il a marqué beaucoup de buts importants pour le club. Il a gagné la Ligue des champions (à Lisbonne) et a joué trois ans à Benfica. C'est un joueur important, évidemment", souligne Ander Herrera.

"Mais ce n'est pas seulement Di Maria et Kylian qui sont prêts pour nous aider, complète le joueur parisien. Neymar a fait un match incroyable (contre Bergame), +Choupo+ nous a fait gagner le match, Sarabia est très fiable... On est très confiants car on a beaucoup de joueurs qui peuvent changer" le cours d'une rencontre, prévient-il.