DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Au chevet du Liban, Emmanuel Macron appelle les dirigeants à réformer au plus vite

euronews_icons_loading
Emmanuel Macron dans le port de Beyrouth
Emmanuel Macron dans le port de Beyrouth   -   Tous droits réservés  Stephane Lemouton/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

A Beyrouth, les drapeaux de la France et de l'Union européenne flottent à côté de celui du Liban, où le président Emmanuel Macron effectue sa deuxième visite en moins d'un mois. Il y a rencontré Mustapha Adib, tout fraîchement nommé au poste de Premier ministre.

Bientôt une conférence internationale de soutien au Liban ?

Le président français, qui s'était déjà rendu début août à Beyrouth après la double explosion meurtrière, appelle les dirigeants libanais à mettre en place au plus vite les réformes pour sortir le Liban de la grave crise politique et économique. Il promet en échange le soutien financier de la France et de la communauté internationale :

_"Je suis prêt à ce qu'on organise d'ici fin octobre une conférence internationale de soutien avec les Nations Unies et je suis tout à fait près à l’accueillir à Paris. Je suis prêt, sur la base de l'expression de vos demandes et du travail qui sera fait avec le nouveau gouvernement, en coordination ferme avec les Nations Unies, à demander à nouveau un soutien à tous les différents Etats."_

Le centenaire de la proclamation du Grand Liban

Cette visite d'Emmanuel Macron à Beyrouth coïncidait par ailleurs avec le centenaire de la proclamation du Grand Liban. Pour marquer cet anniversaire, le président français a planté un cèdre, l'emblème du pays.

Emmanuel Macron s'est également rendu dans le port de Beyrouth sur le porte-hélicoptère français "Le Tonnerre", qui a acheminé de l'aide humanitaire au peuple libanais. Autre image forte de cette visite, celle de la patrouille de France survolant le ciel aux couleurs du Liban.

La visite du président français a également été marquée par des affrontements à Beyrouth. Des manifestants venus exprimer à nouveau leur ras-le-bol de la classe politique qu'ils jugent corrompue et responsable de la grave crise économique qui frappe le pays. Ces incidents ont fait plusieurs blessés.