Changement climatique : des jeunes saisissent la Cour européenne des droits de l'Homme

Deux des jeunes activistes climatiques portugais
Deux des jeunes activistes climatiques portugais Tous droits réservés Martin Meissner/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Martin Meissner/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Maxime Biosse Duplan
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ils ont entre 12 et 21 ans, viennent du Portugal, et sont les nouveaux activistes climatiques.

PUBLICITÉ

Ils ont entre 12 et 21 ans, viennent du Portugal, et sont les nouveaux activistes climatiques. Ce jeudi, ils ont ouvert à la Cour européenne des Droits de l'Homme une procédure contre une trentaine d'Etats pour les forcer à assumer leurs responsabilités en matière de changement climatique.

Le Portugal a connu ces dernières années des feux de forêt dramatiques et sa capitale, Lisbonne, est menacée par la montée du niveau des océans.

Andre Oliveira, douze ans : "Nous voulons que les gouvernements écoutent les scientifiques, car les scientifiques ont des solutions pour améliorer notre futur. Nous voulons que la cour impose aux Etats de définir leurs politiques, d'agir concrètement et avec des délais".

Ces adolescents, qui marchent dans les pas de Greta Thunberg, ont fondé leur action en justice sur l'idée que le changement climatique constitu****ait une menace pour leur bien-être physique et mental.

Gerry Liston, du Global Legal Action Network :"Ils ont en effet, en se basant sur l'impact qu'a le changement climatique sur eux, le statut de victimes, selon la Convention européenne des Droits de l'Homme".

En décembre dernier, la Cour suprême de la Haye a donné raison à l'ONG Urgenda, qui, au nom de 900 citoyens néerlandais, avait leur gouvernement pour son inaction en matière de climat.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Italie : de lourdes amendes pour les touristes ou activistes du climat qui dégradent le patrimoine

No Comment : des militants aspergent de peinture un arbre de Noël Gucci à Milan

COP28 : près de 200 pays s'accordent sur une "transition hors des énergies fossiles"