DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Villes intelligentes et neutres en carbone dans l'UE : passer de l'objectif au concret

euronews_icons_loading
euronews
euronews   -   Tous droits réservés 
Taille du texte Aa Aa

L'Union européenne a établi cinq domaines de missions dans la recherche et l'innovation pour trouver les solutions aux grands défis de notre époque. Ces champs d'action figurent dans le programme Horizon Europe qui sera lancé en 2021 : il s'agit de la lutte contre le cancer, de la santé des océans, mers et eaux côtières et intérieures, de la santé des sols et l'alimentation, de l'adaptation au changement climatique et enfin, des villes intelligentes et neutres en carbone.

Dans ce dernier domaine, Hanna Gronkiewicz-Waltz, la présidente de la mission "Villes intelligentes et neutres en carbone", souligne l'importance de réduire l'impact environnemental des zones urbaines, rappelant l'objectif européen que cent villes européennes atteignent la neutralité carbone à l'horizon 2030.

Faire atteindre la neutralité carbone à 100 villes européennes en 2030

"Les villes couvrent 3% des terres émergées sur notre planète, or elles produisent 72% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, donc en agissant au niveau des villes, on peut vraiment avoir un impact sur l'évolution du climat pour atteindre la neutralité climatique," affirme Hanna Gronkiewicz-Waltz. "Car la mobilité, le logement, les déchets, ce sont tous des domaines dans lesquels on peut réduire les émissions," déclare-t-elle.

"Notre objectif, c'est principalement de soutenir et de promouvoir cent villes européennes, de faire d'elles, des exemples et de les aider dans ce processus de transformation vers la neutralité climatique," indique-t-elle.

Rappelons que plus de la moitié de la population mondiale vit dans des zones urbaines, ce pourrait être 80% en 2050. Voilà pourquoi il apparaît essentiel de mener des actions spécifiques pour rendre nos villes neutres en carbone et mieux protéger l'environnement et notre qualité de vie.

Certaines villes prennent déjà le chemin d'un développement plus durable. C'est le cas de Valladolid et Palencia qui participent à des projets européens qui s'inscrivent dans la démarche de la mission "Villes intelligentes et neutres en carbone".

Valladolid, "ville phare" pour les véhicules électriques...

À Valladolid, cette stratégie est mise en œuvre dans le cadre du projet européen REMOURBAN qui regroupe toute une série d'initiatives et auquel participent aux côtés de la capitale de la région de Castille-et-Léon, deux "villes phares" Nottingham et Tepebaşı et deux villes dites "suiveuses" Seraing et Miskolc.

"Nous avons mené des actions dans des domaines comme l'efficacité énergétique des bâtiments, la mobilité durable et l'utilisation des technologies de l'information et de la communication," explique Miguel Ángel García-Fuentes, coordinateur du projet REMOURBAN et architecte au sein du centre de technologie CARTIF.

"En termes de mobilité, nous avons mis en place une infrastructure de recharge qui compte aujourd'hui 63 bornes à travers la ville et nous avons aussi ajouté 45 véhicules électriques à différentes flottes de livraison de fin de parcours, ainsi que deux bus électriques dans le cadre du projet et encore trois autres déployés par la municipalité," précise-t-il.

Grâce à la technologie qui a été adoptée, le temps de recharge est de six minutes pour les bus. De quoi assurer le trajet d'un terminus à l'autre.

Ces bus, mais aussi la flotte plus vaste de véhicules électriques et l'infrastructure de recharge ont fait changer les habitudes.

"Le résultat, c'est que les citoyens et les usagers ont très bien accueilli ces initiatives," se félicite Modesto Mezquita, coordinateur innovation au sein de la municipalité de Valladolid, "en particulier, ceux qui se rendent très souvent dans le centre-ville comme les transporteurs de marchandises, les livreurs de fin de parcours, les taxis et ceux qui circulent dans la ville en voiture."

Et pour l'efficacité énergétique

Autre domaine d'action : la consommation d'énergie. Valladolid a par exemple mené un vaste projet de modernisation dans le quartier de Fasa. Une nouvelle isolation a été ajoutée sur les façades des bâtiments et d'immenses panneaux photovoltaïques installés sur une tour permettent d'alimenter en énergie, le réseau de chauffage du quartier : un nouveau système par biomasse a remplacé les chaudières à gaz et au fuel. À la clé : des économies d'énergie de plus de 30% et un confort d'utilisation inégalé.

"Les riverains font des économies d'énergie en réduisant leur consommation et grâce à cela, cet investissement est amorti et on réduit aussi les émissions de CO2," assure Juan María Sánchez-Cuéllar, responsable développement chez Veolia. "On peut dire que ce projet a permis d'éviter de rejeter environ 780 tonnes de CO2 dans l'atmosphère : ce qui correspond à une plantation annuelle de 2500 arbres," se réjouit-il.

Palencia se dote d'un éclairage intelligent

Transformer une ville en un modèle intelligent nécessite d'agir à plusieurs niveaux, mais le domaine de l'énergie est particulièrement essentiel comme l'explique Rubén Garcia, coordinateur du projet mySMARTLife qui est mis en œuvre à Palencia, une ville moyenne à 50 km de Valladolid.

"L'ambition de ces projets, c'est de travailler sur la durabilité et la résilience des villes," insiste-t-il. "Nos villes sont évidemment très énergivores ; la majorité d'entre nous y vit et à notre niveau, nous avons des difficultés quand il s'agit de fournir de l'énergie propre," reconnaît-il. "Ce qui est encouragé dans ce type de projet, c'est le développement de programmes pilotes très innovants pour aller vers cette transition énergétique," dit-il.

Rendre l'environnement urbain plus durable, limiter les émissions de CO2 et généraliser l'utilisation des énergies renouvelables font partie des objectifs du projet mySMARTLife soutenu par l'Union européenne. Palencia en tant que "ville suiveuse" s'inspire de ce qui a été fait dans les "villes phares" Nantes, Hambourg et Helsinki.

"Palencia a lancé plusieurs initiatives : l'une d'elles consiste à améliorer le système d'éclairage de notre ville," dit Alfonso Polanco Rebolleda, premier adjoint de Palencia. "Les solutions LED sont moins polluantes, beaucoup plus performantes en termes de luminosité et moins émettrices de CO2 : ce qui est important pour nous," souligne-t-il. "Et il s'avère que nous avons enregistré une réduction des émissions de CO2 de 30% et des économies d'énergie de 50% pour une même période de l'année," fait-il savoir.

Modèles de transformation pour 2050

La municipalité de Palencia a pour l'heure, remplacé 57% de son réseau d'éclairage urbain par de la technologie LED. L'intensité de l'éclairage et le laps de temps pendant lequel il est allumé peuvent être modifiés en fonction de différents paramètres.

"Grâce à une application dédiée à l'éclairage intelligent, on peut contrôler l'éclairage au niveau de chaque lampe, on peut le programmer en fonction de la saison - été ou hiver -, en fonction de la végétation et de l'emplacement du lampadaire et on peut programmer un certain type d'éclairage," indique Gabriel Rubí, directeur du service environnement à la municipalité de Palencia avant d'ajouter : "Par exemple, pendant le confinement que nous avons tous subi, nous avons pu réduire l'éclairage de 30% grâce au contrôle lampe par lampe."

Mener à bien et partager ce type de projets durables interconnectés ouvre la voie à l'adoption de stratégies urbaines d'avenir adaptées aux réalités de chaque ville.

"Nous avons aujourd'hui l'obligation de commencer à imaginer la ville que nous voulons avoir à l'horizon 2030, une ville qui aura réalisé tous ces projets et qui poursuivra ses efforts pour être agréable et avoir une meilleure qualité de vie," assure Mario Simón Martín, maire de Palencia.

Ces villes qui agissent avec 2030 en ligne de mire sont autant de modèles de transformation pour les zones urbaines européennes : elles s'inscrivent dans la dynamique du Pacte vert européen qui vise à faire de l'Europe, le premier continent neutre pour le climat à l'horizon 2050.