EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Pour Trump, il est hors de question de faire un deuxième débat avec Biden s'il est virtuel

Donald Trump et Joe Biden lors du premier débat présidentiel le 29 septembre 2020 à Cleveland, dans l'Ohio.
Donald Trump et Joe Biden lors du premier débat présidentiel le 29 septembre 2020 à Cleveland, dans l'Ohio. Tous droits réservés Patrick Semansky/AP
Tous droits réservés Patrick Semansky/AP
Par Joël Chatreau
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président américain s'oppose aux nouvelles règles établies par la commission indépendante qui organise les débats : les mesures visent à contrer le risque posé par la pandémie de Covid-19.

PUBLICITÉ

Le deuxième débat télévisé entre le républicain Donald Trump et le démocrate Joe Biden, en vue de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, est mal engagé... Le locataire de la Maison Blanche, bien que toujours soigné pour son infection de Covid-19, freine des quatre fers ; il a déclaré ce jeudi qu'il refusait d'y participer s'il est maintenu sous une forme virtuelle. Il remet ainsi clairement en question les nouvelles règles que la commission indépendante en charge d'organiser les débats présidentiels a édictées le jour-même à cause du risque posé par la pandémie de coronavirus.

C'est sur la chaîne de télévision américaine Fox Business que Donald Trump a fait part de son opposition :

Je ne participerai pas à un débat virtuel (...) Ce n'est pas acceptable ! Je ne vais pas perdre mon temps dans un débat virtuel. Débattre, ce n'est pas cela

Et le président sortant de conclure, sûr de lui :

Je ne pense pas être contagieux du tout

La Maison Blanche propose une solution de remplacement

La confrontation entre les deux hommes devait avoir lieu normalement le 15 octobre prochain. Mais afin "de préserver la santé et de garantir la sécurité de tous les participants", selon les recommandations de la commission organisatrice, il était prévu que les candidats se trouvent dans "des lieux séparés et à distance" ; le modérateur et un panel d'Américains choisis pour les interroger devaient être installés à Miami, en Floride.

L'équipe de campagne de Donald Trump lui a rapidement emboîté le pas, proposant que le président tienne un meeting au lieu d'affronter son rival, Joe Biden, à la télévision. Un troisième et dernier débat présidentiel est planifié pour le 22 octobre prochain. Suspense !

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Joe Biden : la force tranquille centriste de l'Amérique

Donald Trump se dit immunisé sur Twitter, le réseau social qualifie le message de trompeur

Trump confond le nom de son médecin tout en accusant Biden de déclin cognitif