DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
L'hommage de la France à son professeur assassiné

"Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins, même si d'autres reculent", a insisté Emmanuel Macron, le chef de l'Etat, en saluant "l'un de ces professeurs que l'on oublie pas", lors d'un discours dans la cour de la Sorbonne, lieu symbolique de l'esprit des Lumières et de l'enseignement.

Très ému, le président de République française, après avoir remis la Légion d'honneur à titre posthume à Samuel Paty, dans un cercle intime, a dénoncé la "conspiration funeste" et "la haine de l'autre", dont a été victime le professeur d'histoire-géographie, tué à 47 ans "parce qu'il incarnait la République".

Très ému, le président de République, après avoir remis la Légion d'honneur à titre posthume à Samuel Paty, dans un cercle intime, a dénoncé la "conspiration funeste" et "la haine de l'autre", dont a été victime le professeur d'histoire-géographie, tué à 47 ans "parce qu'il incarnait la République".