DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Grenelle de l'éducation lancé juste après l'assassinat de Samuel Paty

euronews_icons_loading
Jean-Michel Blanquer lance le Grenelle de l'éducation
Jean-Michel Blanquer lance le Grenelle de l'éducation   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Trois mois, pour moderniser le système scolaire. Trois mois de réflexion, à travers divers ateliers et avec la participation de personnalités de la société civile, c'est l'objectif du Grenelle de l'éducation lancée en France ce jeudi.

Un pays qui va bien est un pays qui soutient, respecte, et met ses professeurs au centre de la société

Le ministre de l'Education, quelques jours après l'assassinat de Samuel Paty, a hésité à maintenir ce rendez-vous programmé de longue date :

"En ayant bien réfléchi je me suis dit deux choses, a déclaré Jean-Michel Blanquer, nous ne devons pas nous laisser infléchir par le crime, nous devons continuer à être debout et faire ce qu'on avait prévu de faire. Un pays qui va bien est un pays qui soutient, respecte, et met ses professeurs au centre de la société. C'est donc ce que nous allons faire."

Et la mission est d'ampleur, tant certains professeurs se plaignent d'être abandonnés et peu valorisés. Un sentiment mis en lumière depuis la mort de Samuel Paty.

Le Grenelle de l'éducation compte aboutir, d'ici février, à des propositions très concrètes, sur l'amélioration de la rémunération, la reconnaissance, les différents parcours personnels et enjeux de carrière, la santé, et la sécurité.

D'ores et déjà le ministre évoque une augmentation qui pourrait atteindre les 100 euros pour les jeunes enseignants.