DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Géorgie : législatives à l'issue incertaine

euronews_icons_loading
Electeurs dans un bureau de vote à Tbilissi (Géorgie), le 31/10/2020
Electeurs dans un bureau de vote à Tbilissi (Géorgie), le 31/10/2020   -   Tous droits réservés  Shakh Aivazov/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les Géorgiens sont appelés aux urnes ce samedi pour des législatives.

Ce scrutin s'annonce serré entre, d'un côté le parti au pouvoir, de l'autre l'opposition qui a réussi à s'unir.

Le "Rêve géorgien"

Le pays est actuellement dirigé par le parti du milliardaire Bidzina Ivanishvili. Depuis 8 ans, ce parti appelé "Rêve géorgien" détient la majorité au Parlement.

Mais sa popularité s'est effritée en raison du marasme économique du pays.

Pour autant, Bidzina Ivanishvili veut croire que son parti restera au pouvoir. "Il n'y aura pas de coalition, assure-t-il à la sortie de son bureau de vote. Nous allons conserver la majorité, peut-être pas une majorité absolue, mais une majorité solide. Notre parti devrait décrocher environ 100 sièges, à un ou deux sièges près."

Le "Mouvement national uni"

Mais en face, les partis d'opposition ont réussi à s'entendre pour faire front commun derrière une des figures du Mouvement national uni, Mikheil Saakachvili. L'ancien président géorgien s'est exilé pendant plusieurs années notamment en Ukraine, avant de revenir en Géorgie.

Grigol Vachadze est un des leaders du "Mouvement national uni". Après avoir voté, il a livré son commentaire. "Le gouvernement est en train de réaliser que le pouvoir lui échappe, a-t-il dit. Il s'en remet donc aux tours de passe-passe de l'ère post-soviétique. L'opposition est déterminée à changer les choses et à ramener la Géorgie sur la voie normale du développement démocratique."

Résultats et observateurs

Les premières tendances sont attendues dans le courant de la nuit. Mais les résultats définitifs ne sont pas attendus avant deux semaines.

A noter que plusieurs observateurs internationaux sont déployés dans le pays pour suivre le déroulement du processus électoral.