DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Transylvanie : le mythe de Dracula et la réalité du Covid

euronews_icons_loading
Transylvanie : le mythe de Dracula et la réalité du Covid
Tous droits réservés  Vadim Ghirda/Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Des vampires, des châteaux hantés et des têtes de mort... Pas de doute : c'est bien Halloween !

Nous sommes dans le village roumain de Bran situé en Transylvanie, célèbre pour son (soi-disant) "château de Dracula".

Cette année, il a fallu composer avec la situation sanitaire. Alexandru Priscu, responsable marketing du Château de Bran détaille ainsi : "Nous avons rapidement décidé que cette année pour Halloween, il serait préférable d'enlever un certain nombre de décorations qui auraient pu être de mauvais goût au regard de la crise sanitaire. On a ainsi remisé toute sorte de squelettes et autres dessins de morts..."

Nous avons rapidement décidé que cette année pour Halloween, il serait préférable d'enlever un certain nombre de décorations qui auraient pu être de mauvais goût au regard de la crise sanitaire. On a ainsi remisé toute sorte de squelettes et autres dessins de morts...
Alexandru Priscu
Responsable marketing du Château de Bran

Les consignes anti-Covid sont, elles, bien visibles. Les responsables ont imposé des mesures sanitaires strictes pour rassurer des visiteurs qui - au dire des commerçants - ne sont vraiment pas nombreux cette année ! Adriana, propriétaire d'une boutique de souvenirs se désole : "La situation devient de plus en plus difficile. Il n'y a pas de touristes étrangers ou quasiment pas. Même pour Halloween, on ne s'attend pas à une grande affluence. Je pense d'ailleurs qu'on va bientôt nous dire de fermer boutique."

Comme il en faut davantage pour effrayer les internautes, certains ont eu l'idée d'organiser ce samedi soir, un voyage virtuel sur les traces de Dracula, histoire de s'amuser à se faire peur depuis son salon.