DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Fusillade en cours à Vienne en Autriche contre six lieux : plusieurs morts

euronews_icons_loading
Fusillade en cours à Vienne en Autriche contre six lieux : plusieurs morts
Tous droits réservés  Ronald Zak/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Le chancelier autrichien condamne "une attaque terroriste répugnante" : des dizaines et des dizaines de coups de feu ont été tirés dans la soirée, peu après 20 heures, dans le centre de Vienne. Six différents lieux ont été visés, il y aurait au moins deux morts dont un suspect, et aussi des blessés : 15 personnes ont été hospitalisées, dont sept gravement blessées.

Plusieurs tireurs habillés en combinaison blanche et armés de fusils ont été filmés par les caméras de surveillance, tirant sur les passants et achevant les blessés.

Les faits se sont notamment déroulés dans une rue qui abrite une des plus importantes synagogues de Vienne, fermée au moment de la fusillade. Mais le fait que la synagogue ou la communauté juive puisse en être la cible n'est pas clair. Dans cette rue un attentat en 1981 avait fait deux morts.

Comme à Paris en novembre 2015, les terrasses visées

Un témoin raconte avoir vu un tireur abattre des gens attablés aux terrasses, alors que les Viennois profitaient de leur dernière soirée avant le confinement, décidé à partir de minuit, pour un mois, pour juguler la pandémie de covid-19.

La police s'est déployée en force dans le centre de la capitale, l'attaque ne serait pas terminée, les habitants ont été invités à rester enfermés chez eux, les transports publics ne desservent plus le centre ville. La police a également demandé aux utilisateurs des réseaux sociaux de ne pas publier de vidéos de l'opération en cours, afin de ne pas mettre en danger les agents.

Les autorités évoquent une probable série d'attaques terroristes : plusieurs coups de feu ont été tirés dans la soirée, peu après 20h, dans le centre de Vienne. Six différents lieux ont été visés, il y aurait deux morts dont un suspect, un autre pourrait être en fuite", et aussi des blessés, selon le ministère autrichien de l'Intérieur.

Les faits se sont notamment déroulés dans une rue qui abrite une synagogue, fermée au moment de la fusillade. Mais le fait que la synagogue ou la communauté juive puisse en être la cible n'est pas clair.

La police s'est déployée en force dans le centre de la capitale, l'attaque ne serait pas terminée, les habitants ont été invités à rester enfermés chez eux, les transports publics ne desservent plus le centre ville. La police a également demandé aux utilisateurs des réseaux sociaux de ne pas publier de vidéos de l'opération en cours, afin de ne pas mettre en danger les agents.

L'UE a condamné avec force un "acte lâche".

Le président français Emmanuel Macron a immédiatement tweeté : "Nous, Français, partageons le choc et la peine du peuple autrichien frappé ce soir par un attentat au cœur de sa capitale, Vienne. Après la France, c’est un pays ami qui est attaqué. C’est notre Europe. Nos ennemis doivent savoir à qui ils ont affaire. Nous ne céderons rien."