DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Présidentielle américaine : ce qu'attendent les Européens

euronews_icons_loading
euronews
euronews   -   Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump ou Joe Biden ? L’Amérique s’apprête à choisir son président. Ces élections seront suivies avec attention par l’Union européenne.

L’enjeu est de taille pour l’Europe : les quatre dernières années ont marqué un tournant dans la relation transatlantique. Donald Trump a incontestablement marqué une rupture diplomatique, économique avec les Européens qu’il a régulièrement pointés du doigt. "L’Union européenne est probablement aussi néfaste que la Chine, elle est juste plus petite", avait déclaré l’actuel président américain qui reproche à l’Europe, comme à Pékin, de maltraiter les Etats-Unis, en particulier sur le commerce.

En quatre ans, Donald Trump s’est attelé à déconstruire ce qu’avaient bâti ses prédécesseurs. Il a relevé les droits de douane sur plusieurs produits européens ; il est sorti de l’accord de Paris sur le climat ; il est sorti de l’accord sur le nucléaire iranien ; il a menacé de quitter l’OTAN, reprochant aux Européens de ne pas contribuer suffisamment au budget de la Défense. Et il a défendu le Brexit, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

L’Union européenne est probablement aussi néfaste que la Chine, elle est juste plus petite.
Donald Trump
Président des Etats-Unis

Quatre années qui ont aussi été marquées par ces rencontres entre Donald Trump et les leaders européens, dont Emmanuel Macron : à la Maison-Blanche, ou en Europe lors des sommets du G7, de l’OTAN ou lors des commémorations des deux guerres mondiales.

Pour parler des relations transatlantiques, nous avons interviewé :

  • Andréa Büring, journaliste allemande pour euronews
  • Patrick Martin-Genier, professeur à Sciences-Po, spécialiste de l'Europe
  • Bernard Guetta, eurodéputé, groupe "Renew Europe"

Merkel et Trump : des relations tendues

"La chancelière allemande n'a pas été à Washington depuis deux ans et demi (...) Et Donald Trump est le seul président américain depuis la Seconde Guerre mondiale à ne pas s'être rendu en Allemagne durant son premier mandat", rappelle Andréa Büring, journaliste allemande pour euronews.

Parmi les principaux points de friction entre les deux leaders : la politique d'immigration d'Angela Merkel, les exportations allemandes, la contribution allemande au budget de l'OTAN, la souplesse de Berlin vis-à-vis de Pékin ou encore le gazoduc germano-russe "North Stream 2".

"Seulement 13% des allemands soutiennent Donald Trump pour cette élection selon un sondage, principalement des sympathisants du parti d'extrême-droite AFD."

"Il y a quatre ans, plusieurs chefs d'entreprises allemands avaient salué la victoire de Trump, mais ces derniers ont aussi beaucoup critiqué les droits de douane imposés par l'administration américaine sur des marchandises allemandes comme l'acier", souligne André Büring. "Si Joe Biden, est élu président les relations entre Berlin et Washington s’amélioreront clairement".

La chancelière allemande n'a pas été à Washington depuis deux ans et demi (...) Et Donald Trump est le seul président américain depuis la Seconde Guerre mondiale à ne pas s'être rendu en Allemagne durant son premier mandat.
Andréa Büring
Journaliste allemande, euronews
euronews
Julien Pavy et Andrea Büringeuronews

Macron n'a pas réussi à peser sur l'administration Trump

Patrick Martin-Genier est professeur à Sciences Po, spécialiste de l'Europe :

"Dès le début de la présidence Trump, Emmanuel Macron avait tenté d'entretenir des relations cordiales et personnelles avec lui, mais en réalité les relations personnelles ne sont pas la meilleure méthode pour avoir des relations préférentielles avec Washington. On peut donc dire que les relations restent cordiales, mais c'est la relation transatlantique qui est en cause."

Emmanuel macron n'est jamais parvenu à influencer Donald Trump, notamment sur la question iranienne. "Paris n'a absolument aucun poids sur la diplomatie de l’administration républicaine. Et en réalité, Donald Trump n'a rien à faire de ce que penser tel président, tel chancelier, tel Premier ministre. Sur l’Iran, à aucun moment, Emmanuel macron n'a réussi à faire changer le président américain d'opinion."

Sur l’Iran, à aucun moment, Emmanuel Macron n'a réussi à faire changer le président américain d'opinion.
Patrick Martin-Genier
Professeur à Sciences Po, spécialiste de l'Europe
Patrick Martin-Genier
euronewsPatrick Martin-Genier

Que changera une présidence de Joe Biden pour les Européens ?

"Joe Biden rétablira des liens plus polis, plus diplomatiques, mais la rupture qu'a consacrée cette administration Trump ne s'arrêtera pas avec Joe Biden. Il y aura toujours des contentieux d'ordre commercial", souligne Patrick Martin-Genier. "Il ne faut pas oublier que Kamala Harris, la vice-présidente est de Californie et qu'il y a beaucoup de groupes numériques internationaux comme Google, Facebook, Amazon qui y sont installés."

euronews
Bernard Guettaeuronews
Aujourd'hui, les Européens regardent les Etats-Unis avec une grande défiance
Bernard Guetta
eurodéputé, "Renew Europe"

"Une présidence Biden pour les Européens sera un "grand soulagement", souligne pour sa part l'eurodéputé Bernard Guetta du groupe Renew Europe. "Car Donald Trump s'est acharné à détruire ou en tous cas à éroder considérablement l'Alliance atlantique, à perturber très gravement les relations entre Européens et Américains. Aujourd'hui, les Européens regardent les Etats-Unis avec une grande défiance en se demandant si la protection militaire américaine est toujours une réalité. Ils se demandent, si Donald Trump, en cas de réélection, lancerait véritablement une guerre commerciale contre l'Union européenne."