DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les ministres européens de l'Intérieur veulent mettre à jour le logiciel anti-terroriste de l'UE

euronews_icons_loading
Les ministres européens de l'Intérieur veulent mettre à jour le logiciel anti-terroriste de l'UE
Tous droits réservés  Olivier Matthys/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les esprits tournés vers Paris, endeuillé il y a 5 ans jour pour jour, les ministres européens de l'Intérieur se sont retrouvés par visioconférence. Objectif : intensifier la lutte contre le terrorisme. Les ministres veulent renforcer les frontières extérieures de l'Union, améliorer le système de données et combattre le prosélytisme.

"Dans le cas des attentats en France, les organisations terroristes ont recruté en ligne pour répondre à la republication des caricatures de Charlie Hebdo, a rappelé Ylva Yohansson, Commissaire européenne aux affaires intérieures. Cela souligne l'urgence d'adopter les propositions de la Commission pour plus de régulation et pour empêcher la dissémination des contenus terroristes en ligne. Je salue les efforts entrepris par la présidence allemande de l'Union."

Les ministres soulignent aussi l'importance de l'accès aux données par les officiers de police en Europe afin d'agir de concert contre le terrorisme.

Didier Le Roy, chercheur à l’Institut royal supérieur de défense, en Belgique, fait l'analyse suivante : "Je pense personnellement que la chose qui manque le plus, c'est toute une batterie de mesures qui permettraient d'outiller les citoyens européens, musulmans et non-musulmans, contre la véritable menace stratégique posée par les acteurs djihadistes globaux comme Al-Qaïda ou Daesh, et qui consiste à creuser le fossé entre citoyens de part et d'autre de l'islam, et donc de sortir de tous ces amalgames qui consistent à confondre islam, islamisme, djihadisme, wahabisme, salafisme, terrorisme, etc."

Les ministres ont aussi discuté du nouveau Pacte sur les migrations et l'asile, présenté par la Commission en septembre. Celle-ci présentera le 9 décembre un nouvel agenda européen sur le contre-terrorisme et un mandat renforcé pour Europol.