DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Déconfinement en France : déplacements autorisés pour la soirée de Noël mais pas pour le Nouvel an

Par Vincent Coste avec AFP
Le Premier ministre français, Jean Castex, le 10 décembre 2020.
Le Premier ministre français, Jean Castex, le 10 décembre 2020.   -   Tous droits réservés  THOMAS SAMSON/AFP
Taille du texte Aa Aa

L'exécutif français a tranché, la prochaine étape du déconfinement prévue le 15 décembre est bien maintenue. Mais face à la situation sanitaire, et aux objectifs fixés qui ne seront pas atteints, le Premier ministre, Jean Castex a indiqué ce jeudi aux Français que les mesures initialement envisagées ont été modifiées pour s'adapter à un virus, dont la circulation est toujours préoccupante.

Des règles plus strictes vont donc être appliquées.

Ainsi, si les déplacements inter-régions seront toujours possibles à partir du 15 décembre, un couvre-feu plus strict de 20h à 6h du matin sera en vigueur sur l'ensemble du territoire. Et cela concernera également le réveillon du Nouvel An. Jean Castex a également rappelé qu'il sera possible que de se retrouver qu'à "six adultes maximum" le 31 décembre.

Les déplacements seront, par contre, autorisés le soir de Noël.

"Pour éviter un troisième __confinement", le locataire de Matignon a également déclaré que les établissements recevant du public seront fermés trois semaines de plus. Les cinémas, les théâtres, les musées, les salles de concert et les stades devraient ainsi rouvrir leurs portes le 7 janvier prochain.

Jean Castex et son ministre de la Santé, Olivier Véran, ont expliqué que ces mesures ont été prises car les fêtes de fin d'année sont des période à risque, à l'image de ce qui c'est passé aux Etats-Unis, où la propagation du virus s'est accéléré après Thanksgiving. Le chef du gouvernement a aussi invoqué le facteur climatique, avec le retour du froid et de l'humidité, comme élément aggravant.

La prise de parole du Premier ministre était attendue avec une certaine angoisse par les Français qui se demandaient s'ils pouvaient passer les fêtes de Noël en famille en se déplaçant d'une région à l'autre.

Le nombre de cas quotidiens toujours élevé

Depuis le 30 octobre, la France vit un deuxième confinement, après celui du printemps qui avait duré presque deux mois.

Lorsque cette décision avait été prise et que le pays comptait 60 000 cas quotidiens, le président Emmanuel Macron avait défini un seuil de 5 000 cas par jour pour pouvoir déconfiner à partir du 15 décembre.

Or l'objectif s'éloigne un peu plus chaque jour : 12 750 cas positifs ont été enregistrés en France ce jeudi, selon les chiffres officiels.

Les nouvelles ne sont cependant pas toutes mauvaises. Un autre critère retenu par Emmanuel Macron pour déconfiner : le nombre de patients en réanimation semble en passe d'atteindre la cible de 2 500 à 3 000. Ce jeudi, il a continué de diminuer légèrement passant sous la barre des 3 000, à 2 959 exactement, contre 3 478 il y a encore une semaine.