DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Malgré la crise sanitaire, les aéroports sont bondés en raison des fêtes

euronews_icons_loading
Paris Aéroport a mis en place deux centres de tests Covid-19 au départ des aéroports Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly.
Paris Aéroport a mis en place deux centres de tests Covid-19 au départ des aéroports Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly.   -   Tous droits réservés  Francois Mori/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les aéroports de Paris l’assurent : "Toutes les précautions ont été prises pour que les gestes barrières et la distanciation physique soient respectés, autant que possible (...)", mais en cette période de fêtes, face à l’afflux de passagers, l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle (Paris-CDG) est bondé.

Malgré le risque de contamination et alors que la France rapporte actuellement une augmentation du nombre de nouveaux cas de Covid-19, le plus grand aéroport du pays est surchargé. Pour rappel, le port du masque est obligatoire à l'intérieur comme à l'extérieur des terminaux et tout au long du vol. Les passagers peuvent effectuer un test RT-PCR ou antigénique au centre de dépistage de l'aéroport après avoir pris rendez-vous en ligne.

Corse : contrôle des voyageurs

Les voyageurs qui sont arrivés en Corse par avion ou par bateau, en provenance du continent, ont, eux, dû présenter, samedi, leur attestation sur l'honneur certifiant qu'ils avaient effectué un test Covid-19 et le justificatif du laboratoire. Un nombre important de contrôles sera effectué par les forces de l'ordre dans tous les aéroports et ports de l’île jusqu'au 8 janvier pour toutes les personnes âgées de plus de 11 ans se rendant en Corse.

La compagnie Air Corsica a annoncé que des tests antigéniques pouvaient être effectués même le jour du départ dans les cinq aéroports (Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Paris Orly) où elle propose des vols.

Lors de la première vague de Covid-19 au printemps, la Corse avait été particulièrement touchée. Au total, 139 personnes sont mortes sur cette île de 340 000 habitants depuis le début de l'épidémie (dont 49 depuis septembre), selon le dernier bilan de l'ARS publié vendredi.