DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bosnie : des tentes installées dans le camp de migrants plus d'une semaine après son incendie

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
L'armée de Bosnie installe des tentes dans le camp de migrants de Lipa, Bosnie-Herzégovine, le 1er janvier 2020
L'armée de Bosnie installe des tentes dans le camp de migrants de Lipa, Bosnie-Herzégovine, le 1er janvier 2020   -   Tous droits réservés  Kemal Softic/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Il aura fallu attendre plus d'une semaine pour que l'armée installe des tentes dans le camp de Lipa en Bosnie. C'est dans cette zone que sont stationnés plus de 1 000 migrants qui rêvent de traverser la frontière croate pour entrer dans l'Union européenne.

Le 23 décembre dernier, ce camp avait entièrement pris feu, laissant des hommes livrés à eux-mêmes dans la neige et le froid, des conditions de vie dénoncées par les ONG.

Lire aussi : Le camp de migrants de Lipa, en Bosnie, ravagé par un incendie

Cette semaine, les autorités avaient organisé un transfert vers un autre camp, mais l'opération a été interrompue en raison de l'opposition de la population locale. Les migrants ont donc été forcés de retourner dans les décombres du camp de Lipa, qui accueille depuis avril plus d'un millier de personnes.

Bosnie : urgence humanitaire pour les migrants du camp de Lipa

Constitué de grandes tentes, il n'a jamais été raccordé au réseau électrique et n'avait pas d'eau courante. L'OIM, gestionnaire du site avec d'autres ONG, avait décidé pour cette raison de retirer ses équipes, réclamant des autorités de rouvrir le centre d'accueil de Bira, dans la ville voisine de Bihac.

Depuis plusieurs jours, acteurs locaux et internationaux parlent d'une "catastrophe humanitaire" et se renvoient la responsabilité. L'UE a fourni à la Bosnie quelque 85,5 millions d'euros depuis 2018 pour l'aider face à la migration.

Les tentes nouvellement installées vont être gérées par l'OIM.