DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Malaisie : la mort de Nora Quoirin est bien accidentelle

Par euronews
euronews_icons_loading
Malaisie : la mort de Nora Quoirin est bien accidentelle
Tous droits réservés  Lai Seng Sin/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La mort de la jeune franco-irlandaise Nora Quoirin en 2019 est bien accidentelle. C'est la conclusion de l'enquête criminelle des autorités malaisiennes. La "coroner" a mis deux heures avant de rendre ses conclusions lors d'une visio-conférence en raison de la pandémie de coronavirus, qui se tenait depuis un tribunal de la ville de Seremban.

Maimoonah Aid, "coroner" (médecin légiste) responsable de l'enquête, a ainsi passé en revue plus de 40 témoignages recueillis lors de son enquête qui a débuté fin août dernier et s'est achevée en décembre.

"Je statue que personne n'a été impliqué dans la mort de Nora Quoirin. Il est plus probable qu'elle soit morte à la suite d'une mésaventure, qu'elle soit sortie seule du chalet et qu'elle se soit ensuite perdue dans la plantation de palmiers à l'abandon."

Au moment des conclusions, la mère de la victime a baissé la tête. Elle avait estimé la réaction de la police malaisienne lente et peu efficace.

L'adolescente de 15 ans, qui avait un léger handicap intellectuel et moteur, avait disparu le 4 août 2019 au lendemain de son arrivée à l'hôtel Dusun Resort, un complexe touristique situé à 70 km environ au sud de la capitale Kuala Lumpur, en lisière de la jungle. D'intenses recherches avaient mobilisé des centaines de personnes, des hélicoptères et des chiens.

Le corps de Nora Quoirin, dénudé, avait été retrouvé au bout de 10 jours dans un petit ruisseau au fond d'un ravin. La police avait alors estimé que la mort était d'origine accidentelle et l'autopsie réalisée en Malaise avait conclu qu'elle était probablement décédée des suites d'une hémorragie interne induite par la faim, après avoir passé plus d'une semaine dans la forêt tropicale.