PUBLICITÉ

Enfermé dans une sphère de barbelés, un militant russe interpelle le Kremlin

Enfermé dans une sphère de barbelés, un militant russe interpelle le Kremlin
Tous droits réservés AP Photo/George Markov
Tous droits réservés AP Photo/George Markov
Par euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il s'enferme dans une sphère de barbelés pour symboliser la répression de Moscou. Le militant russe Pavel Krisevich a voulu interpeller le Kremlin après l'arrestation de 3 500 sympathisants d'Alexeï Navalny.

PUBLICITÉ

Le militant russe Pavel Krisevich a protesté contre l'arrestation d'Alexeï Navalny et les détentions massives de manifestants en s'enfermant dans une sphère de fil de fer barbelé. Dans le centre de Moscou, son action n'est pas passé inaperçue, d'autant plus lorsque des policiers ont tenté de l'en extraire, le traînant de force hors de son installation pour l'arrêter.

D'autres militants anti-gouvernementaux ont ensuite été interpellés.

Cette action a suivi les manifestations qui ont rassemblé entre 250 000 et 300 000 personnes à travers la Russie samedi de Moscou à Vladivostok pour demander la libération de l'ennemi juré du Kremlin Alexeï Navalny. Des manifestations réprimées dont Moscou minimise la portée, et pourtant...

"Je n'aime pas la façon dont nous vivons dans ce pays. Ici, les personnes âgées doivent fouiller dans les poubelles et certains ont des palais comme ceux que Navalny nous a montrés" explique Vina Lapkis, partisane de Navalny.

Cette manifestante faisait allusion à Vladimir Poutine et à sa résidence sur les bords de la mer noire dévoilé en détails par Alexeï Navany.

A travers la Russie, près de 3 500 manifestants ont été arrêtés samedi, parfois brutalement. Des affrontements ont éclaté entre forces de l'ordre et protestataires dans plusieurs grandes villes.

L'Union européenne et les États-Unis ont dénoncé cette répression. Les ministres des affaires étrangères des 27 doivent se réunir ce lundi pour envisager une réponse commune à la détention du principal opposant russe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Plusieurs dizaines d'arrestations durant un forum d'opposition en Russie

Deux dissidentes russes vont rester en prison jusqu'en mars

Tensions à Tbilissi après l'arrestation d'un blogueur