This content is not available in your region

Amsterdam détrône Londres comme première place boursière européenne

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Amsterdam détrône Londres comme première place boursière européenne
Tous droits réservés  Peter Dejong/AP 2016

Amsterdam détrône Londres comme première place boursière européenne. à la faveur du Brexit, qui a entraîné une migration d'une partie des transactions financières de la City vers l'Union européenne.

Et si la fin de période de transition post-Brexit avait eu du bon pour l'Union européenne ? En matière de transactions financières, tout du moins. La bourse d'Amsterdam en a en tout cas profité, en détrônant Londres comme première place boursière en Europe au mois de janvier.

Les volumes de transactions se sont élevées à 9,2 milliards d’euros par jour au mois de janvier, "soit quatre fois plus qu’en décembre", contre 8,6 milliards pour Londres.

Avec le Brexit, la City a perdu son accès au marché européen. Résultat : une partie des transactions financières ont migré vers Paris, Dublin, et surtout Amsterdam.

Des négociations en cours

Le futur des échanges financiers, dans leur globalité, entre la City et l'UE, n'était en effet pas inscrit dans l'accord conclu entre Bruxelles et Londres fin décembre. Il fait l'objet de négociations à part, qui doivent conduire, en théorie, à la signature d'un accord distinct fin mars.

Celui-ci doit ainsi fixer le cadre de coopération réglementaire. Mais tout n'est pas encore réglé. Car en échange d'un accès à son marché et de systèmes d'équivalence accordé à Londres, Bruxelles souhaite que la City ne s'écarte pas trop de sa réglementation financière.

Mercredi, le gouverneur de la Banque d'Angleterre Andrew Bailey a ouvertement critiqué l'UE, qui souhaiterait imposer au Royaume-Uni "des normes appliquées à aucun autre pays et qu'elle (l'UE) n'appliquerait même pas à elle-même".