DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Espagne : Sanchez condamne les manifestations violentes

euronews_icons_loading
Espagne : Sanchez condamne les manifestations violentes
Tous droits réservés  Felipe Dana/AP
Taille du texte Aa Aa

Les manifestations en Espagne ne faiblissent pas et la violence non plus. A Barcelone, des personnes ont lancé vendredi soir des bouteilles contre les policiers qui entouraient le siège de la police nationale. Des groupes cagoulés s'en sont pris aux vitrines de commerces de la ville. A Gérone, toujours en Catalognem des manifestants ont attaqué une agence bancaire et ont lancé des éléments du mobilier urbain sur les policiers. Trois personnes ont été arrêtées, une à Barcelone et deux à Gérone.

Au total, près d'une centaine de personnes ont été interpellées depuis mardi. Une jeune fille a perdu un oeil à Barcelone, probablement après un tir de balle en caoutchouc de la police.

Tous protestent contre l'incarcération d'un rappeur, Pablo Hasel, devenu un symbole de la liberté d'expression. Il a publié des tweets insultant les forces de l'ordre et s'en est pris à la monarchie.

Le Premier ministre Pedro Sanchez est sorti de son silence et a condamné toute forme de violence. Le socialiste est dans une situation d'autant plus délicate que son partenaire de la gauche radicale, Podemos, soutient les manifestations. Le réalisateur Pedro Almodovar et l'acteur Javier Bardem ont également pris position en faveur du rappeur.

Journaliste • Romain Mazenod

Video editor • Romain Mazenod