DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Tourisme : l'UE va présenter son plan de "passeport vert"

euronews_icons_loading
Tourisme : l'UE va présenter son plan de "passeport vert"
Tous droits réservés  VALERY HACHE/AFP
Taille du texte Aa Aa

La Commission européenne va présenter ce mercredi les grandes lignes de son "passeport vert numérique", sensé permettre aux Européens de voyager à l'intérieur de l'UE s'ils remplissent les conditions sanitaires requises.

Des monuments et des plages vides. Ces scènes n'étonnent même plus de Paris aux côtes grecques. Alors que l'Europe s'est arrêtée de voyager, plongeant l'industrie du tourisme dans une grave crise, Bruxelles présente ce mercredi son plan de pass tourisme-santé, baptisé "passeport vert numérique".

Le plan doit permettre aux Européens de partir en vacances dans un autre pays de l'UE, une demande urgente des professionnels du tourisme à l'approche de la saison estivale.

"Pour nous, les agences de voyage, ce certificat est un espoir. Parce qu'il va aider les gens à voyager de nouveau. Depuis l'année dernière, depuis mars 2020, l'activité touristique est très très faible", explique David Reculez, le directeur de l'agence de voyage belge Eagle Travel.

En effet, d'après Eurostat, le nombre de nuitées passées dans des hébergements touristiques a chuté de plus de moitié dans l'UE en 2020, par rapport à l'année précédente. Dans des pays comme la Grèce, Malte ou Chypre, la chute dépasse les 70 % .

"On le voit, beaucoup de gens veulent voyager mais veulent le faire de manière sûre, sans avoir à respecter des règles trop dures de quarantaine par exemple", ajoute David Reculez.

Vaccin, test négatif ou anticorps

Si pour beaucoup, la perspective d'un premier voyage post-Covid se précise, d'autres n'ont pas attendu la permission.

Notre équipe a croisé la route d'une touriste espagnole, bloquée à Bruxelles chez son petit ami depuis que la Belgique a fermé ses frontières. Elle espère que les choses vont changer.

"Ce plan va aider les gens à voyager car ils se sentiront davantage en sécurité, l'environnement sera plus propice, notamment dans le pays qu'ils ont choisi de visiter. Je pense que c'est une bonne initiative", estime la jeune femme.

La sécurité est la priorité de Bruxelles pour relancer le tourisme. L'idée du plan est de permettre les voyages à ceux qui ont reçu l'un des vaccins approuvés par l'EMA, mais aussi aux personnes qui présentent un test négatif. Les passeports doivent aussi respecter la protection des données et la confidentialité.

L'autre objectif du plan est que la réouverture du tourisme soit coordonnée dans tous les États membres afin d'éviter les décisions asymétriques.

"L'été approche à grand pas, et beaucoup de professionnels du tourisme n'ont presque plus de munitions : c'est le cas des entreprises, des agences de voyages, des compagnies aériennes et maritimes... Cet été doit être le bon", déclare Eduardo Santander, directeur de la European Travel Commission.

Le tourisme représente environ 10 % du PIB européen et emploie quelque 30 millions de personnes. Le secteur espère que le certificat de voyage sera prêt avant la mi-mai pour sauver leur saison.