This content is not available in your region

Premiers vols dans la "bulle" sanitaire entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Premiers vols dans la "bulle" sanitaire entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande
Tous droits réservés  Rick Rycroft/AP Photo

La Nouvelle-Zélande et l'Australie ont mis en application ce lundi une "bulle" sanitaire sensée faciliter les voyages entre les deux pays récemment épargnés par la pandémie de Covid-19.

La "bulle trans-Tasman" est entrée en vigueur :les passagers voyageant entre l'Australie et la Nouvelle Zélande n'ont plus à se soumettre à la quarantaine en vigueur à l'arrivée dans les deux pays.

L'ambiance était festive à l'aéroport de Sydney, où beaucoup s'apprêtaient à célébrer les premières retrouvailles avec leurs proches depuis le début de la pandémie.

"C'est très émouvant, ça fait 16 mois que je n'ai vu aucun membre de ma famille, j'ai vraiment hâte", témoigne Sherie.

Une autre voyageuse, Wilana, renchérit : "Beaucoup d'émotions. Contente, triste, impatiente... Les enfants font enfin pouvoir se retrouver et rencontrer les petits derniers".

"C'est génial, ça fait vraiment longtemps, j'ai vraiment hâte, on va pouvoir rencontrer notre petite nièce qui a 10 mois... Ça va être super", lâche Lauren, en larmes dans le terminal.

"Un véritable tournant"

Si les masques sont obligatoires à bord, ce n'est pas le cas des certificats de test PCR ou de vaccination. Les voyageurs doivent en revanche accepter d'être suivis via une applications de tracking.

"C'est un grand jour pour les familles et leurs amis", a déclaré la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, saluant la politique efficace de lutte contre le coronavirus, dans les deux pays.

Une première tentative de bulle a été suspendue au début de l'année, après une reprise épidémique.

Avant la pandémie, les Australiens représentaient la plus large proportion des touristes étrangers, soit 40%, se rendant en Nouvelle-Zélande, avec environ 1,5 million d'arrivées en 2019.

Le directeur général de la compagnie aérienne, Greg Foran, a qualifié la journée d'"historique" pour les personnes travaillant dans le secteur touristique frappé de plein fouet.

"(C'est) un véritable tournant pour la compagnie aérienne. C'est le premier jour de notre renaissance", a-t-il déclaré.