DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Büsum, ville-pilote pour la relance du tourisme en Allemagne

Access to the comments Discussion
Par Anne Devineaux  & Kate Brady
euronews_icons_loading
Büsum, ville-pilote pour la relance du tourisme en Allemagne
Tous droits réservés  Michael Probst/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Malgré une météo pas encore au beau fixe, l'Allemagne se prépare aussi à relancer son activité touristique. Quelques villes ont ainsi été autorisées à offrir toutes les commodités à leurs visiteurs. C'est le cas à Büsum, station balnéaire sur le littoral de la mer du Nord, située au nord d'Hambourg, dans le Land de Schleswig-Holstein.

"Les employés ont à nouveau du travail. Les entreprises peuvent enfin gagner de l'argent après des mois d'immobilisation. Et pour les clients, c'est aussi un soulagement. En les accueillant, on peut voir leurs visages radieux", se réjouit Olaf Raffel, responsable du tourisme dans la ville.

Un plan de sécurité encadre ce projet pilote. Les masques restent obligatoires dans les lieux fréquentés. Et le dépistage du Covid-19 est systématique. Les visiteurs doivent présenter deux tests négatifs, l'un 48 heures avant d'arriver, et l'autre lorsqu'ils sont sur place. Au cours du séjour, la surveillance reste de mise. Les résultats sont scrutés par une équipe de l'Hôpital universitaire du Schleswig-Holstein.

"Le risque est relativement clair. Nous avons un faible taux d'incidence dans le Land, et désormais les touristes viennent de différentes régions avec des taux d'incidence significatifs", nous explique le docteur Jan Rupp.

La plupart des 10 000 places d'hébergement disponibles ont été réservées cette semaine. 600 entreprises ont rouverts leurs portes, hôtels, bars, restaurants, musées et campings.

"Nous n'avons pas pu accueillir nos campeurs pendant des mois. Donc c'est génial que nous puissions ouvrir. Bien sûr, il y a beaucoup d'efforts à fournir. Comme les 300 tests effectués sur place pour nos campeurs. Mais jusqu'à présent, tout se passe très, très bien", explique Ole Kahlke, propriétaire d'un camping.

"La pandémie constitue bien sûr un défi financier énorme. Nous avons reçu des aides, mais ce n'est pas la même chose que de pouvoir gagner son propre argent", affirme Ralf Lanfersiek, du musée Phänomania de Büsum.

Lorsque l'on évoque l'impact du COVID-19 sur le tourisme, l'Allemagne ne fait pas exception. Les nuitées en mars de cette année ont diminué de plus de 72 % par rapport à 2019. Mais des projets comme celui-ci pourraient envoyer un signal positif au secteur. Le ministre de la Santé, Jens Spahn, a toutefois demandé aux États allemands d'être prudents dans l'assouplissement des règles. "Si l'on en fait trop et trop tôt, on risque de dilapider tout ce qui a été réalisé" a t-il averti.