DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Slovénie prend les rênes de l'UE sur fond d'accusations de dérives autoritaires

Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Le Premier ministre slovène Janez Jansa le 25 juin 2021
Le Premier ministre slovène Janez Jansa le 25 juin 2021   -   Tous droits réservés  Olivier Matthys/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La Slovénie a pris ce jeudi et pour six mois la présidence tournante de l'Union européenne, prenant ainsi la succession du Portugal.

Accusations de dérives autoritaires

C'est la deuxième fois, après 2008, que le petit État d'Europe centrale prend les rênes de l'Union. A l'époque, il était déjà dirigé par le Premier ministre Janez Janša, dont les relations avec Bruxelles se sont dégradées depuis son retour au pouvoir, sur fond d'accusations de dérives autoritaires.

Des accusations injustifiées, selon le président de la République slovène, Borut Pahor :

"Comme je l'ai dit à plusieurs reprises, je ne partage pas ces appréciations très tranchées. Bien sûr, il y a certaines activités du gouvernement avec lesquelles je ne suis pas d'accord. Mais je ne peux pas accepter les avis tranchés sur le renversement de la démocratie. Il serait préférable de se concentrer sur des questions plus importantes, pour la Slovénie et l'Europe."

Je ne peux pas accepter les avis tranchés sur le renversement de la démocratie.
Borut Pahor
président slovène

Un clone de Viktor Orban ?

Plusieurs eurodéputés accusent la Slovénie de ne pas respecter l’État de droit et la liberté de la presse dans son pays. Autre inquiétude, sa proximité idéologique avec le Premier ministre Hongrois Viktor Orbán, tout deux défendant le respect des identités nationales.