DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une Slovénie entachée par des controverses prend la tête de l’UE

Par Méabh Mc Mahon  & Euronews
euronews_icons_loading
Une Slovénie entachée par des controverses prend la tête de l’UE
Tous droits réservés  JURE MAKOVEC/AFP
Taille du texte Aa Aa

C’est la même mélodie européenne tous les six mois. Chaque semestre l’UE se lance dans un jeu de chaises musicales institutionnelles avec un nouvel Etat membre à la présidence du Conseil de l’UE.

C’est désormais la Slovénie qui dirige les débats entre les Etats membres. Le pays des Balkans succède au Portugal. Ljubljana aura la tâche de poursuivre la relance économique engagée, en particulier à travers la transition climatique et numérique. Le Premier ministre portugais assure ne pas avoir donné de conseils à son successeur. "J'ai juste donné juste à mon collègue, le Premier ministre slovène, une boussole, une réplique de la boussole employée par les navigateurs portugais. Un instrument de navigation est toujours utile", précise António Costa.

La Slovénie assure faire de l'Etat de droit une priorité de sa présidence. Mais les critiques fusent à l’encontre du Premier ministre Janez Jansa. Cette semaine des eurodéputés ont envoyé une lettre à la Commission européenne pour demander la suspension de fonds de l'UE à destination de Ljubljana qui refuse de désigner un candidat pour le nouveau parquet européen. Les élus craignent un coup de griffe aux valeurs européennes et soulignent que les médias et la justice font l'objet d'obstruction.

Pour le moment la Slovénie savoure la lumière et a accueilli cette semaine la Commission européenne pour lancer son semestre présidentiel.