This content is not available in your region

La Martinique et la Réunion reconfinées, opposition au pass sanitaire en Italie

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
La Martinique et la Réunion reconfinées, opposition au pass sanitaire en Italie
Tous droits réservés  AP Photo

C'est le scénario que le gouvernement français veut éviter à tout prix en métropole, mais auquel la Martinique et la Réunion n'échapperont pas. Le confinement fait son retour dans ces deux départements français d'Outre-mer, pour au moins trois semaines en Martinique, et pour deux semaines à la Réunion, à compter de ce week-end. 

Les déplacements sont limités dans rayon de 10 km et un couvre-feu est mis en place à compter de 18h à la Réunion. Il est ramené à 19h en Martinique. Objectif : contrer une explosion des contaminations sur ces deux îles où le taux de vaccination est nettement inférieur à la moyenne en métropole. En Martinique, il est de 15% seulement. Dans le même temps, le taux d'incidence a quadruplé en une semaine pour atteindre 995/100 000 habitants contre 214/100 000 habitants au niveau national au 27 juillet.

La situation s'est dégradée ces derniers jours dans nombre de territoires français d'outre-mer, qualifiée jeudi de "dramatique" par le Premier ministre, Jean Castex. Depuis mercredi, la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélémy sont venus rejoindre La Réunion et la Martinique, déjà en état d'urgence sanitaire depuis le 13 juillet.

Trois premiers patients hospitalisés en raison du Covid-19 en Martinique, où les services hospitaliers sont saturés, doivent être transférés samedi vers Paris par un vol médicalisé.

Pass sanitaire

Face à la propagation du variant Delta, les gouvernements décident de nouvelles mesures pour tenter d'éviter de nouvelles restrictions encore plus dures à la rentrée. Mais ces mesures sont diversement accueillies. En Italie, des députés du parti d'extrême-droite Frères d'Italie (Fratelli d'Italia) ont fait irruption au Parlement pour s'opposer à la mise en place d'un pass sanitaire obligatoire.

A compter du 6 août en Italie, il faudra être vacciné avec au moins une dose (contre deux en France); ou alors présenter un test négatif pour fréquenter des lieux clos tels que les cinémas, les restaurants, les bars ou encore les salles de sport.

Autre technique pour inciter à la vaccination : en République Tchèque, les fonctionnaires qui se sont fait vaccinés auront droit à deux jours de congés payés supplémentaires. Une mesure jugée populiste par l'opposition, à trois mois des prochaines législatives.

Enfin, en Allemagne, le gouvernement a décidé de généraliser les règles d'entrée sur son territoire. A partir de dimanche, tous les voyageurs devront présenter un test négatif, à défaut d'être vacciné ou d'avoir la preuve d'avoir été guéri du Covid-19. La règle, qui s'appliquait aux aéroports, est désormais étendue à tous les modes de transport.