DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une ex-ministre danoise accusée d'avoir fait séparer des couples de demandeurs d'asile

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Une ex-ministre danoise accusée d'avoir fait séparer des couples de demandeurs d'asile
Tous droits réservés  MARTIN SYLVEST/AFP
Taille du texte Aa Aa

Fait rarissime au Danemark : une ex-ministre de l'Immigration est jugée devant la Cour spéciale qui doit déterminer si Inger Støjberg a violé la Convention européenne des droits de l'homme en ordonnant la séparation de couples de demandeurs d'asile, lorsque la femme était mineure. Des couples dont la différence d'âge était pourtant majoritairement peu importante. L'ex-ministre a plaidé la "décision humaine" pour lutter contre les mariages d'enfants forcés.

"Il y a 13 justices de la Cour suprême, 13 juges nommés par le pouvoir politique. Avec mon équipe d'avocats, nous aurons tout le temps d'expliquer la situation et de la présenter telle que nous la voyons. Je sais exactement ce que j'ai dit, je sais ce que j'ai fait, et c'est pourquoi je suis aussi très, très confiante."

Tenante, comme l'actuel gouvernement danois, d'une ligne dure sur l'immigration, l'ex-ministre avait fait adopter durant son mandat une centaine d'amendements restreignant les droits des étrangers. Elle était notamment à l'origine d'une mesure confisquant des biens de migrants pour financer leur prise en charge au Danemark.