EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Nouvelle Zélande : un terroriste abattu par la police après avoir poignardé six personnes

Jacinda Ardern, la Première ministre néozélandaise, lors d'une conférence de presse organisée après l'attaque dans un supermarché d'Auckland, le 3 septembre 2021
Jacinda Ardern, la Première ministre néozélandaise, lors d'une conférence de presse organisée après l'attaque dans un supermarché d'Auckland, le 3 septembre 2021 Tous droits réservés Robert Kitchin/Pool Photo via AP
Tous droits réservés Robert Kitchin/Pool Photo via AP
Par euronews avec AP, AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Trois victimes de cette attaque, qui s'est produite dans un supermarché d'Auckland, la plus grande ville du pays, sont dans un état grave. L'auteur des faits était proche du groupe Etat islamique et était bien connu des services de sécurité néozélandais.

PUBLICITÉ

Un homme a été abattu par la police ce vendredi après avoir poignardé et blessé six personnes dans un supermarché d'Auckland. 

La Première ministre néozélandaise, Jacinda Ardern, a indiqué, lors d'une conférence de presse, que cette "attaque terroriste" a été commise par un ressortissant sri-lankais, arrivé en Nouvelle Zélande en 2011 et proche du groupe État islamique. Elle a ajouté que cet homme était bien connu des services de sécurité du pays et qu'il faisait l'objet d'une surveillance 24 heures sur 24.

Concernant, les victimes, la cheffe d'Etat a déclaré que trois personnes qui avaient été poignardées avaient été gravement blessées.

Cette attaque s'est produite vers 14h40, heure locale, dans un supermarché situé dans l'ouest de la plus grande ville de Nouvelle Zélande. 

Jacinda Ardern a également expliqué que l'homme a été abattu 60 secondes après le début de son attaque. Andrew Coster, le commissaire de police d'Auckland, a, lui, ajouté que le suspect, sous surveillance en raison de son idéologie, avait été suivi par la police depuis son domicile jusqu'au supermarché.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : Auckland, première grande ville à entrer dans l'année 2024

Nouvelle-Zélande : le futur Premier ministre dévoile une coalition de compromis

Mondial féminin : les Canadiennes, championnes olympiques, piégées par les Nigérianes