DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Finlande : présidente d'un jour à tout juste seize ans

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Nella Salminen a été selectionnée par l'organisation Plan International pour travailler le temps d'une journée aux côtés du président Niinisto.
Nella Salminen a été selectionnée par l'organisation Plan International pour travailler le temps d'une journée aux côtés du président Niinisto.   -   Tous droits réservés  Capture d'écran d'une vidéo AFP
Taille du texte Aa Aa

Le président finlandais Sauli Niinisto a partagé mercredi ses responsabilités avec une adolescente de 16 ans dans le cadre d'une campagne internationale de promotion des droits des filles.

"Toute cette journée est l'une des meilleures expériences que j'ai vécues depuis longtemps", a déclaré Nella Salminen à l'AFP devant le palais présidentiel, après avoir passé la journée à rencontrer des responsables politiques et à prononcer une intervention devant une conférence sur le changement climatique.

Nella Salminen a été sélectionnée par l'organisation Plan International pour travailler le temps d'une journée aux côtés du président Niinisto dans le cadre de la campagne #GirlsTakeover, qui permet à des adolescentes du monde entier d'assumer des responsabilités dans les domaines politique et économique pendant une journée.

Dans le cadre de cette campagne, organisée avant la Journée des filles de l'ONU le 11 octobre, des adolescentes ont pris la place du ministre ougandais de l'Education, d'un conseiller fédéral suisse ou du PDG de grandes sociétés indonésiennes.

Le jeune fille a souligné que le message qu'elle adressait à ses aînés était de mieux reconnaître le potentiel des filles et de les impliquer d'avantage dans les décisions de nature politique.

"Ce n'est pas juste que des décisions qui ont pour moi un fort impact soient prises par des décideurs sans demander... l'avis de ma génération"
Nella Salminen
Présidente d'un jour

Le gouvernement finlandais est dirigé par la Première ministre Sanna Marin, qui est devenue la plus jeune détentrice au monde de ce poste lorsqu'elle y a accédé à l'âge de 34 ans, à la tête d'une coalition de cinq partis de centre-gauche tous dirigés par des femmes.

Le rôle du président est plus représentatif bien qu'il supervise la politique étrangère à l'exception des affaires européennes et soit à la tête des forces armées.

"C'est un travail vraiment difficile mais réellement intéressant", a noté la jeune fille.

Elle a confié que son rêve était "d'apporter un changement dans le monde, de devenir diplomate ou peut-être même un jour présidente". "On verra bien !", a-t-elle conclu.