DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Énergies, transports, agriculture, santé... Le plan d'Emmanuel Macron pour la France de demain

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy avec AFP
euronews_icons_loading
Emmanuel Macron à l'Elysée le 12 octobre 2021
Emmanuel Macron à l'Elysée le 12 octobre 2021   -   Tous droits réservés  Ludovic Marin/AP
Taille du texte Aa Aa

Un défilé de ministres a eu lieu ce mardi à l’Élysée où se déroulait le grand oral d’Emmanuel Macron sur la France de demain.

Assurer l'indépendance de la France

A six mois de l’élection présidentielle, le chef de l’État entend faire taire les critiques sur le déclin français. Il a présenté un vaste plan d’investissement de 30 milliards d’euros pour développer d'ici les dix prochaines années la compétitivité industrielle et les technologies d’avenir en France afin d'atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre et faire face à la concurrence acharnée des États-Unis et de la Chine.

Pour Emmanuel Macron, il en va de l'indépendance de la France et de l’Europe :

"Je dirais que l'objectif de la France de 2030 doit être cela : mieux produire, mieux vivre, mieux comprendre le monde en servant un humanisme français et européen qui est le cœur de notre message, de notre promesse et de ce que nous avons encore à faire demain. Et donc, en construisant les voies et moyens de le faire, en étant plus indépendant en tant que Français et Européen, parce que si nous déléguons en quelque sorte les moyens de mieux nous nourrir, de mieux comprendre le monde ou autre, ce seront les préférences d'autres puissances collectives qui le feront"

Si nous déléguons les moyens de mieux nous nourrir, de mieux comprendre le monde, ce seront les préférences d'autres puissances collectives qui le feront."
Emmanuel Macron
Président français

Repenser le nucléaire

Premier pilier de ce plan d’investissement de 30 milliards d'euros, les énergies et les transports décarbonés. Emmanuel Macron veut notamment miser sur des technologies de rupture dans le domaine du nucléaire, en faisant émerger des réacteurs modulaires de petite taille.

Les petits réacteurs modulaires dits SMR ("small modular reactors"), sont "beaucoup plus modulaires et beaucoup plus sûrs", a-t-il fait valoir, à l'heure où l'avenir de EPR, des gros réacteurs de nouvelle génération, est lui en suspens.

Hydrogène vert et véhicules électriques

Il souhaite aussi faire de la France le leader de l'hydrogène vert, matière de transports, mais pas seulement. Les secteurs de l'acier, du ciment et de la production chimique ont notamment besoin d'hydrogène vert pour remplacer les énergies fossiles.

Le plan vise aussi la production de près de 2 millions de véhicules électriques et hybrides d'ici dix ans.

Sur l'aérien, la France va "investir massivement" pour produire le "premier avion bas carbone", un projet d'abord français mais qu'Emmanuel Macron souhaite "européaniser au maximum."

Développer l'agriculture de demain

Emmanuel Macron souhaite investir 2 milliards d'euros dans des innovations de "rupture" dans l'agriculture, en particulier dans la robotique, le numérique et la génétique. L'objectif est de "continuer à produire pour nous nourrir", en améliorant la "qualité de l'alimentation" et la "compétitivité", tout "en baissant les émissions de CO2".

Plus précisément, ces investissements doivent permettre de "décarboner la production" agricole, "sortir de certains pesticides", "améliorer la productivité" et développer "des productions plus résilientes et plus solides dans les bio-solutions".

Biomédicaments

La France va également consacrer 3 milliards d'euros au domaine de la santé.

Le pays doit se donner comme objectif d'avoir d'ici à 2030 "au moins 20 biomédicaments contre les cancers, les maladies émergentes et les maladies chroniques dont celles liées à l'âge", a indiqué le président. Il doit également créer les "dispositifs médicaux de demain".

Les biomédicaments regroupent une grande variété de thérapies (produits pour la thérapie cellulaire, la thérapie génique, les hormones). Ils sont produits à partir du vivant, contrairement aux médicaments plus classiques fabriqués chimiquement, ce qui rend leur production plus complexe et plus chère.

Doubler la production électronique

Emmanuel Macron a annoncé "près de 6 milliards d'euros" d'investissements pour "doubler" la production électronique de la France d'ici 2030 et "sécuriser" son approvisionnement en puces.

La demande mondiale de composants électroniques a explosé depuis le début de la pandémie, entre l'essor du télétravail et des loisirs à la maison.

Incontournables dans les objets du quotidien comme les appareils électroménagers ou les téléphones mobiles, les semi-conducteurs font l'objet d'une pénurie au niveau mondial et l'Europe est de plus en plus dépendante des importations chinoises ou américaines sur ce marché stratégique.

L'exploration des fonds marins

Emmanuel Macron a déclaré mardi que l'exploration des grands fonds faisait partie des priorités du plan d'investissement "France 2030" pour ne pas "laisser dans l'inconnue une partie importante du globe".

Cette exploration est "un levier extraordinaire de compréhension du vivant, d'accès à certains métaux rares, de compréhension du fonctionnement de nouveaux écosystèmes d'innovation", notamment en terme de santé, a expliqué le chef de l'Etat, en précisant qu'il parlait d'"exploration" et non "d'exploitation" et que la France était bien placée car elle possède le deuxième espace maritime au monde.

Avec AFP