DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Crise de l'Energie et du gaz : Bruxelles ouvre sa boîte à outils

Access to the comments Discussion
Par Maxime Biosse Duplan  & euronews
euronews_icons_loading
Crise de l'Energie et du gaz : Bruxelles ouvre sa boîte à outils
Tous droits réservés  JOE KLAMAR/AFP
Taille du texte Aa Aa

Stocker l'énergie de façon stratégique et pousser à l'achat groupé de stocks de gaz naturels, voici les recettes que la Commission européenne suggère pour faire face dans un futur proche à la flambée des prix du gaz. Bruxelles a aussi dévoilé ces dernières heures une "boîte à outils", toute une série d'options pour permettre aux Etats membres d'amortir l'impact de la crise actuelle de l'énergie.

Kadri Simson, Commissaire européenne à l'Energie :"Notre réponse à ce qui doit être fait est double : premièrement, notre priorité immédiate est de protéger les consommateurs européens, en particulier les plus vulnérables. Deuxièmement, nous devons rendre notre système énergétique mieux préparé et plus résilient afin que nous n'ayons pas faire face à une situation similaire à l'avenir."

A court terme, la Commission propose des réductions ciblées des taxes sur l'énergie, des aides d'Etat pour les industries les plus touchées, et un soutien aux ménages via des bons d'achat ou reports de factures.

A plus long terme, le soutien et l'investissement dans les énergies nouvelles doit être maintenu, et une réforme des marchés de l'électricité envisagée au niveau européen.

Les associations de consommateurs européens ont accueilli favorablement ces idées mais elles restent prudentes. Dimitri Vergne, du Bureau Européen des Unions de Consommateurs : "Je dirais que maintenant la balle est dans le camp des gouvernements nationaux. Il leur appartient - certains ont déjà commencé à le faire - de mettre en oeuvre cet ensemble de mesures et de vraiment traduire ces belles recommandations en une protection tangible pour les consommateurs."

Bruxelles a aussi prévenu : il n'y aura aucune tolérance face à la spéculation et aux manipulations de marché. Et à l'approche de l'hiver et des inévitables pics de consommation, le dossier de l'énergie et des prix du gaz en particulier devrait dominer le sommet européen de la semaine prochaine.