This content is not available in your region

Inondations en Amérique du Nord : au moins un mort et des milliers d'évacués

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Une ferme est entourée par les eaux de crue à Abbotsford, en Colombie-Britannique, Canada, 16 novembre 2021
Une ferme est entourée par les eaux de crue à Abbotsford, en Colombie-Britannique, Canada, 16 novembre 2021   -   Tous droits réservés  Jonathan Hayward/THE CANADIAN PRESS via AP

Sur la côte ouest du Canada, des pluies torrentielles, des glissements de terrain et des inondations ont touché la Colombie-Britannique. Une femme a été retrouvée morte dans le glissement de terrain qui s'est produit sur une autoroute lundi à 250 km au nord de Vancouver.

"Le corps d'une femme a été retrouvé dans un glissement de terrain qui s'est produit sur l'autoroute 99, près de Lillooet (à 250 km au nord de Vancouver, nldr) lundi matin et les recherches se poursuivent aujourd'hui", a annoncé la Gendarmerie Royale du Canada.

"Le nombre total de personnes et de véhicules portés disparus n'a pas été confirmé", ont précisé les autorités.

Ces derniers jours, des milliers de personnes ont dû évacuer leurs foyers, de nombreux districts ont été vidés. A Abbotsford, à quelques dizaines de kilomètres à l'ouest de Vancouver, 1 100 habitants ont dû être mis en sécurité.

JONATHAN HAYWARD/THE CANADIAN PRESS
Montée des eaux de crue entourant des granges à Abbotsford, en Colombie-Britannique, Canada, 16 novembre 2021.JONATHAN HAYWARD/THE CANADIAN PRESS

La maire de la ville Henry Braun n'en revient pas :

"C'est le pire que j'ai vu depuis que nous avons immigré ici en septembre 1953, c'est-à-dire il y a 68 ans. Je pense que ce que la plupart des gens ne comprennent pas, c'est que cette eau vient du côté des États-Unis, de la rivière Nooksack, qui en est seulement au stade de la crue."

Côté États-Unis, encore plus au sud que la rivière Nooksack, dans les environs de Mount Vernon, ces riverains sont encore protégés des débordements de la rivière Skagit, par ces récents murs anti-crue.

Plus à l'est, vers Sedro-Woolley, sans mur anti-crue, le même cours d'eau et les pluies torrentielles ont inondé des quartiers entiers.

Dennell Kilmer, habitante de Sedro-Woolley témoigne :

"La nuit dernière, nous avons vu l'eau arriver par ici, en quelques minutes. On a pas eu le temps de réaliser, Vraiment, en quelques minutes, elle était ici et nous avons dû déplacer les voitures. C'était si rapide."

Au moins 800 personnes ont été évacuées à Sedro-Woolley. Plusieurs dizaines de milliers de foyers sont encore privés d'électricité dans la région. Mais cela devrait s'arranger d'ici la fin de la semaine, grâce à un ciel plus clément.

Sources additionnelles • AP, AFP