This content is not available in your region

L'ONU solidaire du Liban : Antonio Guterres rend hommage aux victimes de l'explosion de Beyrouth

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, dépose une couronne de fleurs sur le port de Beyrouth, lieu d'une explosion qui a fait plus de 200 morts en août 2020
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, dépose une couronne de fleurs sur le port de Beyrouth, lieu d'une explosion qui a fait plus de 200 morts en août 2020   -   Tous droits réservés  Hassan Ammar/AP

La solidarité du secrétaire général de l'ONU avec les victimes de l'explosion du port deBeyrouth. António Guterres leur a rendu hommage en déposant des fleurs ce lundi 20 décembre devant le mémorial qui porte leur nom. 216 personnes ont été tuées en août 2020 et des milliers d'autres blessés quand des centaines de tonnes de nitrate d'ammonium ont explosé, dévastant la capitale libanaise.

Plus de 16 mois après l'ouverture d'une enquête judiciaire par le gouvernement, presque tout  demeure inconnu, de l'identité du commanditaire de la cargaison à la raison pour laquelle les responsables ont ignoré les avertissements répétés du danger. Les familles des victimes ont fait pression pour obtenir des réponses, accusant les responsables politiques de faire obstruction à l'enquête nationale.

"Je connais la souffrance et je connais la volonté du peuple de connaître la vérité et la volonté du peuple d'avoir une responsabilité adéquate", a déclaré António Guterres dans une déclaration à la presse après avoir rencontré le président du Parlement libanais, Nabih Berri. "J_e veux exprimer ma très profonde solidarité à toutes les victimes de cette tragédie_".

L'enquête locale, dirigée par le juge Tarek Bitar, a été confrontée à de nombreux défis, notamment des critiques de politiciens et des poursuites judiciaires d'accusés qui ont mis en doute son équité.

Les désaccords sur le travail du juge ont paralysé le gouvernement, qui ne s'est pas réuni depuis le 12 octobre. Le puissant groupe Hezbollah et deux groupes alliés ont demandé le remplacement de Bitar.

António Guterres a appelé les dirigeants politiques libanais à s'unir pour surmonter les multiples crises du pays, en particulier la crise économique qui a plongé la nation dans la pauvreté.

António Guterres est arrivé dimanche au Liban pour une visite de trois jours. Il a déclaré qu'il était ici pour exprimer sa solidarité avec le peuple libanais et a exhorté la communauté internationale à offrir plus d'aide financière au pays qui a besoin d'une aide humanitaire.

Sources additionnelles • AFP