This content is not available in your region

Le pass sanitaire dans la peau : une entreprise suédoise propose de le stocker dans un implant

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Le pass sanitaire dans la peau : une entreprise suédoise propose de le stocker dans un implant
Tous droits réservés  أ ف ب

Scanner son pass sanitaire via une puce implantée sous la peau. Il ne s'agit pas de science fiction, mais bien d'une possibilité en Suède. C'est ce que propose Epicenter, une entreprise spécialisée dans les micro-puces, de la tailles d'un grain de riz.

Utilisant la technologie sans fil NFC, ces puces peuvent stocker toute sortes de données, comme une carte de transport ou de salle de sport. Et dernièrement, les pass vaccinal Covid.

"Cela signifie qu'il est toujours accessible pour moi ou pour quelqu'un d'autre qui voudrait le lire. Par exemple si je vais au cinéma ou dans un centre commercial, les gens pourront vérifier mon statut même si je n'ai pas mon téléphone", explique Hannes Sjoblad, directeur général de DSruptive Subdermals

Hannes Sjoblad tiens à rassurer les sceptiques et les méfiants : cette technologie est réversible et ne permet pas de géolocaliser son porteur à son insu.  "Il faut comprendre comment ces implants fonctionnent. Ils n'ont pas de batterie, ils ne peuvent pas transmettre un signal par eux-mêmes, donc ils sont fondamentalement passifs. Ils restent là, endormis. Ils ne peuvent jamais indiquer votre position, ils ne sont activés que lorsque vous appuyez sur votre smartphone."

L'utilisation d'une micro-puce reste très minoritaire en Suède. Cela concernerait quelques milliers de personnes dans le pays, selon Moa Petersen, chercheur en cultures numériques, cité par le site britannique Metro.